L'école communale n°1 de Schaerbeek a rouvert ses portes dans le calme, ce lundi matin

Les enfants ont pu réintégrer leur classe, lundi matin, à l'école communale n°1 de Schaerbeek, après une fermeture de plusieurs jours à la suite d'émeutes. Des suspicions d'abus sexuels sur une fillette de 4 ans, finalement non fondées, avaient provoqué la colère de plusieurs parents. Lundi, l'école a rouvert dans le calme, selon Audrey de Reymaeker, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Nord.

"La réouverture de l'école s'est passée dans le calme et sans incident", a indiqué la porte-parole de police. "Nous avons rencontré les professeurs et notre mascotte est même passée près des élèves pour les rassurer", a-t-elle précisé.

Vendredi, le bourgmestre de Schaerbeek, Bernard Clerfayt (Défi), avait annoncé que l'école communale n°1, située rue Josaphat, rouvrirait ce lundi matin. Peu avant, les parents de la fillette qui était revenue de l'école le 25 avril dernier avec des saignements au niveau des parties intimes avaient fait savoir qu'ils acceptaient les conclusions du médecin légiste. Ils avaient appelé à un retour au calme au sein de l'établissement scolaire.

Le médecin légiste, mandaté par le parquet de Bruxelles, avait établi qu'aucun fait de moeurs et qu'aucune autre violence n'avait été commis sur la petite fille. Il avait précisé que les saignements étaient probablement dus à une infection.

Le 30 avril, un rassemblement de parents devant l'école avait tourné à l'émeute. Ces derniers disaient ne pas croire aux conclusions de l'expertise médicale et soupçonnaient des actes de pédophilie au sein de l'école.

Des pierres avaient été jetées sur la façade de l'établissement et des vitres avaient été brisées. L'école avait ensuite été fermée sur décision des autorités communales.