© VRT Lies Willaert

Goedele Liekens : “Quand allons-nous nous attaquer sérieusement à la violence sexuelle ?"

Après l’assassinat de Julie Van Espen, la sexologue Goedele Liekens, qui se présente sur les listes de l’Open VLD s’est exprimée sur Facebook. Elle se demande quand nous allons enfin nous attaquer sérieusement à la violence sexuelle ?

“Depuis deux jours l’image de Julie Van Espen reste gravée dans ma mémoire” écrit la sexologue Goedele Liekens sur sa page Facebook. Dans l’émission “De ochtend” (VRT) ce jeudi matin elle a donné plus d’explications sur son intervention.

Elle fait le lien entre le cas de Julie Van Espen, en Belgique et celui d’Anne Faber aux Pays-Bas. Cette jeune femme de 25 ans, disparue en 2017 après une ballade à vélo a été retrouvée assassinée deux semaines plus tard.

Goedele Liekens espère que notre pays suivra l'exemple des Pays-Bas, où l'ensemble du fonctionnement du système judiciaire a fait l'objet d'une enquête après ce meurtre. "Les conclusions pour le système judiciaire néerlandais avaient été désastreuses : une série d’erreurs d’évaluation, et pas assez d'attention accordée à la sécurité dans la société”.

Mais ce n'est pas tout. Goedele Liekens souhaite en particulier que la société prenne la violence sexuelle au sérieux et que l'accent soit mis davantage sur la détection et la prévention. Une fois de plus, elle fait référence aux Pays-Bas.

"Là-bas, ils s'attaquent à la délinquance sexuelle à la racine. On pourrait intervenir beaucoup plus tôt avant qu'un viol ne se produise. Un tel suspect a un "passé" criminel qui commence par des plus “petits délits". Aux Pays-Bas, ils commencent déjà par là. Il y a vingt ans, ils avaient déjà compris que dans le cas des délinquants sexuels, il faut intervenir immédiatement. (...) Mais alors que je travaillais avec la Fondation néerlandaise Rutgers sur la thérapie obligatoire pour les délinquants sexuels, chez nous les responsables ont haussé les épaules”.