Chargement lecteur vidéo ...

Un vautour moine s’est posé à Heist-op-den-Berg

Un vautour moine - grand rapace diurne charognard, originaire du sud de l’Eurasie, qui fait partie des espèces protégées - s’est posé à Heist-op-den-Berg, en province anversoise. C’est seulement la deuxième fois qu’un vautour moine sauvage a été repéré en Belgique. « Cela aura été un moment suprême pour les amateurs d’oiseaux », indiquait Gerald Driessens du Natuurpunt. Dans le monde il n’y aurait plus que 10.000 couples de vautours moines en vie, dont 2.500 couples résident en Europe.

Le vautour qui s’est posé mercredi à Schriek, dans la commune de Heist-op-den-Berg, est une femelle. Elle n’est pas inconnue, grâce à la bague qu’elle porte à une patte, munie d’un petit émetteur. Elle peut ainsi être suivie sur son chemin.

Brinzola (c’est son prénom) vient de la région de Borgas, en Espagne. "Elle est née dans la nature", explique Gerald Driessens, "Au début de l’an dernier, elle a été recueillie dans un centre, affaiblie. Le 7 octobre, elle a été remise en liberté. Elle a ensuite trouvé un partenaire, qui se prénomme Batman. Mais pour une raison inconnue, elle est tout de même repartie vers le nord. Nous ne savons pas pourquoi elle est en Belgique".

Les amateurs d’oiseaux sont arrivés en masse à Heist-op-den-Berg pour observer le grand rapace et en prendre des photos.  

E. Vandeberg