Nicolas Maeterlinck

Le niveau des nappes phréatiques a encore baissé en avril en Flandre

Les mesures les plus récentes effectuées par la Société environnementale flamande (VMM) indiquent que le niveau de l’eau souterraine a encore baissé au cours du mois dernier. La nappe phréatique ne s’est donc toujours pas remise de l’été dernier, très chaud et sec, ni d’un hiver trop sec.

Avril aura à nouveau été un mois très sec, et cela se ressent dans les couches supérieures de la nappe phréatique, indique Katrien Smet de l’Agence environnementale flamande VMM. En Brabant flamand et dans le sud du Limbourg, l’eau souterraine est très basse pour la saison dans la plupart des endroits. Dans le reste de la Flandre, la situation est moins dramatique.

Les mesures ont été réalisées jusqu’au 6 mai inclus. Ces deux derniers jours, il est tombé beaucoup de pluie, mais pour faire remonter le niveau de la nappe phréatique à ce qu’il était l’an dernier à la même période, il faudrait traverser des mois de mai et juin très humides.

La pénurie d’eau occasionnée par l’été très sec n’a donc pas encore pu être résorbée. L’automne a en effet aussi été très sec et l’hiver "normal". En janvier, février et mars, il a beaucoup plu, mais cela n’a pas suffi à faire remonter suffisamment le niveau de la nappe phréatique, indique la Vlaamse Milieumaatschappij.

Cette dernière continue donc de conseiller à la population de ne pas gaspiller d’eau (notamment en prenant des douches de courte durée) et d’utiliser autant que possible l’eau de pluie, notamment pour nettoyer.