AP

La Belgique doublement mise à l’honneur à la Biennale de Venise

Le projet "Mondo Cane" (photo) des Bruxellois Jos de Gruyter et Harald Thys a reçu ce samedi une mention spéciale du jury lors de la 58e édition de la Biennale de Venise. Cette exposition sera visible au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (Bozar) à partir du 14 février 2020. L'Anversoise Otobong Nkanga a également été mise à l'honneur.

Les deux artistes choisis par la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) ont transformé le pavillon belge en un "musée folklorique exposant la figure humaine, plein de poupées mécaniques à l'air hébété, de vieux métiers, de paysages, de beauté, mais aussi d'une bonne dose de laideur". Le projet "expose la figure humaine", selon sa commissaire d'exposition Anne-Claire Schmitz.

"Au centre du bâtiment se trouvent des artisans qui, fidèles à eux-mêmes, exercent leurs qualifications respectives. De l'art, des illustrations classiques de nature et culture, habillent également le lieu. Sur les côtés, se trouve un monde parallèle peuplé de voyous, zombies, poètes, psychotiques, fous et marginaux. Ces deux mondes existent dans le même espace, mais ne donnent pas l'impression d'une conscience réciproque. Ils ne se touchent pas. La ségrégation est claire. Le pavillon apparait comme une réminiscence de l'Europe, tout en offrant une promenade incarnée proche d'une expérience touristique ou anthropologique."

"Nous sommes très contents de ce prix, d'avoir été choisis parmi les 90 pays représentés. C'est une première et c'est un grand soutien à notre travail", a indiqué Anne-Claire Schmitz à l'agence de presse Belga. "C'est le plus beau cadeau que m'a fait la vie après ma femme", s'enthousiasme quant à lui Harald Thys.

Une mention spéciale aussi

Ce prix est historique puisqu'il s'agit d'une première pour la Belgique en 100 ans de participation à l'événement, se félicite la FWB.

Dans cette même catégorie récompensant la meilleure participation nationale, le Lion d'Or est revenu au projet lituanien Sun & Sea de Lina Lapelyte, Vaiva Grainyte and Rugile Barzdziukaite. Dans la catégorie internationale, c'est l'Américain Arthur Jafa qui a été primé.

Une mention spéciale a été attribuée à la Belgo-Nigériane Otobong Nkanga, qui réside et travaille à Anvers. "Il y a beaucoup d'artistes qui ont fait un travail incroyable, je suis donc très honorée", a-t-elle réagi. "J'ai aussi une pensée émue pour Okwui Enwezor, l'ancien directeur de la Biennale, qui est décédé récemment et qui m'a beaucoup soutenue."

Belga