Première mondiale: un navire traverse la Manche sans équipage

Un navire s'est amarré mardi soir au port d'Ostende (Flandre occidentale) après avoir traversé la Manche sans équipage. Il s'agit d'une première mondiale. Le bateau long de 12 mètres était dirigé depuis un poste de commande se trouvant en Grande-Bretagne. L'entrepreneur belge, Antoon Van Coillie, compte utiliser la même technologie pour les bateaux autonomes sur nos voies navigables intérieures.

La société britannique Sea-Kit a réussi à faire naviguer un bateau de 12 mètres sans équipage. Il était piloté depuis un centre de contrôle britannique. C'est la première fois qu'une telle technologie était testée en haute mer, et tout s'est bien passé: le bateau a évité les obstacles tels que les navires ou éoliennes.

La traversée a eu lieu grâce au soutien des autorités maritimes britanniques, du Service public fédéral belge Mobilité, de l'Agence flamande des Services Maritimes et Côtiers et du port d'Ostende. L'entrepreneur belge Antoon Van Coillie, CEO de Blue Line Logistics, était aussi impliqué dans le projet, dans la mesure où il souhaite utiliser la même technologies sur ses navires.

"Nous espérons voir des bateaux sans équipage sur nos voies navigables intérieures, d'ici deux ans. La technologie est là, mais les réglementations ne sont pas encore en vigueur", a déclaré le CEO. Selon l'entrepreneur, la navigation autonome devrait apporter de nombreux avantages. "Environ 85% des accidents actuels en mer sont dus à une erreur humaine. Avec cette technologie, nous rendons le transport maritime plus sûr... et plus écologique", a-t-il précisé.

Mais qu'en est-il alors des équipages? "Des postes seront supprimés et d'autres seront créés. Nous avons l'intention de recycler le personnel, car les navires devront toujours être pilotés, même à distance", précise Antoon Van Coillie. Des investisseurs seraient déjà prêts à lancer le projet.