Le rétrécissement de la E40 n’a pas provoqué le chaos attendu

Depuis ce lundi 13 mai, la fin de l’autoroute E40 en provenance de Liège et de Louvain a été réduite d’une bande de circulation à l’entrée de Bruxelles. Le rétrécissement en question ne semble toutefois pas avoir eu de conséquences sur le trafic.

Depuis ce lundi matin, le tronçon de la E40 compris entre le pont des Communautés, à Evere, et l’entrée du tunnel Cortenbergh, est réduit d’une bande de circulation en rentrant vers Bruxelles. Cette mesure vise à améliorer la qualité de l’air et de vie des habitants des communes où transitent de nombreuses voitures.

Suite aux travaux, les trois tunnels de la E40 en direction de Montgomery, du centre et de Meiser ont été réduits, chacun, à une seule bande. Tandis qu’une quatrième voie donne accès au site de Reyers et de la rue Colonel Bourg.

"L’effet d’entonnoir est ainsi atténué. L’air sera plus sain et le flux de trafic amélioré. Plus on s’approchera du centre-ville, plus il faudra ralentir, mais la circulation sera mieux régulée", a indiqué Mathias Dobbels, porte-parole du ministre de la Mobilité Pascal Smet (SP.A).

Ce lundi matin, vers 7h30, les conséquences de ce rétrécissement ne se faisaient pas ressentir sur le trafic.

À terme, l’objectif visera à transformer la fin de l’autoroute en boulevard urbain limité à 50 ou 80 km/h. En parallèle, une infrastructure élargie est envisagée pour les cyclistes.