Nouvelles contaminations à la légionellose dans la région d’Evergem

Au moins 16 personnes ont été infectées dans  la région d'Evergem (Flandre orientale), dont une personne qui se trouve dans un état critique. L'infection a été révélée la semaine dernière, certaines personnes n'ont signalé des symptômes que ce week-end. L'origine de l'infection n'est toujours pas connue. L'Agence flamande Soins et Santé a prélevé des échantillons dans le port de Gand

"Le nombre d'habitants de la région d'Evergem (Flandre orientale) hospitalisés pour légionellose continue à augmenter", a indiqué lundi l'Agence flamande Soins et Santé. Le bilan est passé à une quinzaine d'hospitalisations, contre 12 samedi.

“Ce lundi matin, nous rencontrerons à nouveau les médecins et les experts pour faire une nouvelle évaluation. Au cours de la journée, nous espérons pouvoir donner un aperçu plus détaillé de la situation ", a déclaré Joris Moonens de l'Agence Soins et Santé.

Les premières plaintes émanant de patients datent de la période entre le 29 avril et le 6 mai, mais ce n'est que la semaine dernière qu'on en a pris connaissance.

Déjà 16 personnes ont été hospitalisées avec des symptômes. A l'AZ Sint-Lucas de Gand, la plupart des patients sont allités, certains d'entre eux sont dans un état grave et se trouvent aux soins intensifs, dont une personne qui se trouve dans un état critique.

Il pourrait y avoir plus d'infections dans les jours à venir, car il faut parfois jusqu'à 19 jours avant que les symptômes (qui ressemblent fortement à ceux de la grippe) apparaissent.

L'origine de la contamination pourrait se trouver au port de Gand

La légionellose est une maladie pulmonaire rare provoquée par l'inhalation de légionelle, une bactérie qui prolifère dans les eaux chaudes et stagnantes. La maladie n'est pas contagieuse.

Les patients qui ont contracté la légionellose sont invités à énumérer les espaces publics qu'ils ont fréquentés

L 'Agence Soins et Santé pense que la source de la contamination se trouve quelque part dans le port de Gand. Il y a de nombreuses tours de refroidissement et installations qui sont le terrain idéal pour la légionellose. La piste semble crédible car toutes les personnes infectées viennent de la grande région autour d'Evergem, à deux pas de la zone portuaire.

Au cours des derniers jours, des experts de l'agence ont prélevé des échantillons sur une quinzaine de sites différents, principalement sur des systèmes de refroidissement. Les résultats de ces tests ne sont pas encore connus pour le moment.

Ce lundi, une nouvelle hospitalisation a été enregistrée, a indiqué le porte-parole de l'Agence flamande Soins et Santé, Joris Moonens.