Les pères de l’abbaye de Grimbergen ouvrent une brasserie

Depuis plus de 225 ans, on n’avait plus brassé de bière au sein de l’abbaye de Grimbergen, en Brabant flamand. Mais cela va changer. Les pères ont présenté mardi leur première bière, qui murit dans des fûts de whisky. La véritable production débutera en 2020.

Une micro-brasserie qui sera lancée sous la direction du père Karel vise une petite production de 10.000 hectolitres par an, annonçaient les moines lors de la présentation du projet. Le père Karel est en train de suivre une formation pour devenir brasseur. "J’ai déjà terminé le premier de quatre modules d’études à l’école scandinave de brasserie. Ensuite je suivrai des cours théoriques et pratiques, avant d’écrire une thèse".

Les travaux d’aménagement de l’abbaye débuteront cet été, et la première bière de Grimbergen devrait être produite à l’automne 2020.

Les moines présentaient ce mardi déjà une première bière, en édition limitée. "C’est une Grimbergen Triple qui a muri cinq mois dans des fûts de whisky. C’est un essai, qui montre ce que nous voulons et pourrons faire à l’avenir", indique le père Karel. Il est enthousiasmé par le résultat.

"Quand on ferme les yeux et qu’on respire l’odeur de cette bière, cela rappelle le whisky single malt. Mais quand on boit la bière, on goûte le fût de chêne et la tourbe, mélangés à la Triple Grimbergen. Incroyable, incroyable !".

Produit du terroir

La nouvelle installation prendra place à l'endroit où la bière était brassée à la fin du 18e siècle, précise le père Karel. La micro-brasserie emploiera cinq à dix personnes. Le houblon utilisé pour cette bière du terroir viendra également de la région. Une partie de la production sera exportée vers la France.

La marque Grimbergen est, elle, exploitée commercialement par Carlsberg et Alken Maes, deux géants du secteur qui sont associés à l'initiative.