Belga

La Flandre accueille un nombre croissant de congrès

L’an dernier, le nombre de congrès organisés en Flandre a augmenté de 28%, indiquent les chiffres du ministre flamand au Tourisme, Ben Weyts (N-VA). Les participants à ces congrès dépensent en moyenne 234 euros par nuitée, contre une moyenne de 150 euros pour les touristes résidents.

La Flandre et Bruxelles sont parvenues l’an dernier à attirer 240 congrès internationaux. Soit 53 congrès de plus qu’en 2017. Près de la moitié d’entre eux ont eu lieu à Bruxelles. Il semblerait donc que la capitale voit sa popularité remonter pour ce genre d’événements, après un plongeon à la suite des attentats de mars 2016 à Brussels Airport et dans la station de métro Maelbeek.

A Anvers, le nombre de congrès oscille depuis des années autour de 20, mais en 2018 ce chiffre est passé à 35. Gand (photo) a vu 46 congrès organisés sur son territoire.

Les congrès sont intéressants pour le secteur touristique. Il semblerait en effet que les participants dépensent nettement plus d’argent qu’un touriste courant. Pour les hôtels, les congrès sont une affaire lucrative parce qu’ils sont organisés longtemps à l’avance et réservent des chambres d’hôtels bien à temps. D’autre part, les congrès ont souvent lieu en semaine, ce qui permet une réservation optimale des chambres d’hôtels.

Depuis 2017, l’Office flamand au tourisme - Toerisme Vlaanderen - et les bureaux locaux de congrès travaillent en étroite collaboration pour promouvoir le potentiel de la Flandre en matière d’organisation de congrès. Le but est d’attirer un total de 306 congrès par an en Flandre d’ici 2021.

"Davantage de congrès internationaux représentent davantage de revenus touristiques, davantage d’experts internationaux qui viennent en Flandre, plus d’incitations aux investissements étrangers dans la Région et un rayonnement accru de la Flandre dans le monde", conclut le ministre Ben Weyts (photo archives).