James Arthur Photography

Moins de 11.000 jeunes voteront pour la première fois dimanche

Le 26 mai, tous les Belges en droit de voter qui ont 18 ans ou plus devraient se rendre aux urnes, pour un triple scrutin fédéral, régional et européen. Un certain nombre d’entre eux iront voter pour la première fois de leur vie. Ce groupe est cette fois très restreint : ils ne sont en effet que 10.951 primo-votants.

Au sein de ce groupe de nouveaux votants, les hommes forment une courte majorité. Ils sont en effet 5.683, contre 5.268 femmes. Pas tous iront voter en Belgique : 57 d’entre eux feront enregistrer leur vote depuis une ambassade ou un consulat à l’étranger. Parmi eux il y a 29 femmes pour 28 hommes.

Il s’agit donc cette fois d’un groupe de nouveaux votants restreint, quand on sait que lors des élections communales d’octobre dernier il y avait eu, rien qu’en Flandre, 360.000 nouveaux électeurs. Cette différence est due au fait que le scrutin précédent n’a eu lieu qu’il y a 7 mois, alors que lors des communales 2018 cela faisait 4 ans que des élections n’avaient plus été organisées en Belgique. Le groupe des primo-votants comptait donc à l’époque des jeunes âgées de 18 à 23 ans.

Cette fois, par contre, le groupe de nouveaux votants ne contient que les jeunes qui ont fêté leur 18e anniversaire après le 14 octobre dernier.

Peu de confiance dans la politique

A l’occasion des élections précédentes, VRT NWS avait fait une étude du groupe de jeunes allant voter pour la première fois. Et les résultats étaient assez surprenants : 51% des personnes interrogées affirmaient rester indifférentes au fait qu’elles votaient pour la première fois, alors que 48% estimaient que cela n’avait pas d’impact sur leur vote.

Et un peu plus d’un quart des jeunes questionnés (26%) ne pensaient pas que la démocratie soit le meilleur système politique pour la Belgique.

En même temps, une majorité claire de 68% de jeunes sondés indiquaient avoir une bonne idée des thèmes sociaux les plus importants. Ils citaient des thèmes environnementaux, la sécurité, la pauvreté et la migration comme les sujets qui les préoccupent le plus.