AFP or licensors

Elections européennes : qui est-ce qu’on élit, et pour quoi faire ?

Le dimanche 26 mai, les citoyens belges sont appelés aux urnes pour élire le prochain Parlement européen (photo). Mais à quoi sert cette instance ? Et quel est le pouvoir des institutions européennes ?

Les élections européennes se tiennent cette année pour la neuvième fois. La première fois était en 1979. Ce 26 mai, nous élirons au total 751 députés européens provenant des 28 Etats-membres de l’Union, pour une durée de cinq ans.

Fait marquant : malgré le référendum approuvant le Brexit, le Royaume-Uni n’est pas encore sorti de l’Union européenne, et organise donc également un scrutin en vue d’envoyer des élus au Parlement européen.

Un nombre déterminé de députés selon le pays

Chaque pays compte un nombre déterminé de sièges au sein du Parlement européen. La Belgique en possède 21, partagés entre les trois communautés linguistiques : 12 pour les Flamands, 8 pour les francophones, et un pour les germanophones.

Les députés européens ne se regroupent pas selon leur pays d’origine mais bien selon leur famille politique. Lors des élections, chaque fraction tente ainsi de s’emparer d’un maximum de sièges. Il revient en effet à la plus grande famille politique de désigner le nouveau président de la Commission.

La Commission européenne assure en quelque sorte la gestion quotidienne de l’UE, à l’instar d’un gouvernement. Parallèlement, on retrouve aussi les conseils ministériels, lors desquels tous les ministres en charge d’une compétence déterminée se réunissent, pour discuter notamment de la défense, la migration, ou l’emploi.

On retrouve également le Conseil européen, qui réunit les dirigeants des différents Etats-membres. Traditionnellement, ces derniers se réunissent quatre fois par an à Bruxelles, voire plus, lorsque des situations critiques l’exigent.

Que fait le Parlement européen ?

Les membres du Parlement européen se réunissent la plupart du temps à Bruxelles (photo). Environ une fois par mois, l’assemblée déménage toutefois à Strasbourg (France) pour quatre jours. Ces allées et venues suscitent souvent des critiques, car elles ont évidemment un coût budgétaire. Le transfert mensuel du Parlement demeure toutefois de mise puisqu’il a été inscrit dans les traités.

Le Parlement européen discute des propositions de la Commission européenne, des propositions qu’il soumet par ailleurs à un vote. L’assemblée contrôle également le bon fonctionnement de toutes les institutions européennes, ainsi que l’utilisation de l’argent européen.

Concrètement, les actions du Parlement européen ont parfois des conséquences directes pour les habitants de l’Union. Parmi les mesures prises récemment, on retiendra notamment la fin des frais de roaming ou encore la définition des nouvelles normes antipollution des voitures.

360 millions d’électeurs

La tenue d’élections dans tous les pays membres de l’Union demande une organisation titanesque. Chaque citoyen européen de plus de 18 ans a en effet le droit de voter pour un candidat de son pays. Au total, ils ne sont pas moins de 360 millions à être appelés aux urnes.

Un certain nombre d’entre eux n’exprimeront toutefois pas leur voix lors du scrutin. Contrairement à chez nous, le vote n’est en effet pas obligatoire dans plusieurs Etats-membres.

AFP or licensors