"La campagne électorale aura été brève, diverse, calme et maîtrisée"

Lors du journal télévisé de 13h ce samedi, sur la VRT le journaliste politique Bart Verhulst a qualifié la campagne électorale qui s’achève de "brève, diverse, calme et maîtrisée". Mais selon lui, “on aura entendu relativement peu de plans d’envergure proposant des solutions concrètes à long terme”.

La campagne électorale n’aura vraiment commencé qu’il y a 2 ou 3 semaines ", a déclaré Bart Verhulst. Il n’y a pas eu, selon lui, un seul grand thème électoral, mais plusieurs petits et ce n'est pas illogique. "En effet nous votons à trois niveaux différents : régional, fédéral et européen. Et ces différents niveaux s’occupent de thèmes différents. Ce qui explique que parfois, durant la campagne, cela allait dans tous les sens.

Bart Verhulst trouve également que la campagne aura été très calme : "Bien sûr, il y a eu quelques haussements de voix et quelques prises de bec, mais dans l'ensemble j'ai trouvé que la campagne pour les élections communales était beaucoup plus intense. Bart Verhulst y voit deux raisons : le niveau local est plus proche de la population et, après les élections communales de la fin de l'année dernière et la chute du gouvernement fédéral, il y a eu une certaine lassitude chez les hommes politiques.

Enfin, Bart Verhulst pense aussi que la campagne électorale aura été maîtrisée . Cela s’explique par les grands défis auxquels nous sommes confrontés : le budget, le climat, la sécurité sociale, la migration. "Mais nous n'avons entendu que très peu de projets d’envergure avec des solutions concrètes à long terme. Les politiciens tournaient autour du pot, par peur de choquer l'électeur. Parce que plus on devient concret, plus on devient vulnérable”.