La source responsable de l’infection par la bactérie Legionella a été identifiée mais restera secrète

La tour de refroidissement de l’entreprise sitée dans la zone du canal à Gand, qui selon les résultats des analyses en laboratoires est très probablement responsable de l’infection a certainement été décontaminée. C'est ce qu’a déclaré l'Agence flamande de la Santé lors d'une conférence de presse mercredi soir.

Le nom de l'entreprise responsable de l’infection ne sera pas divulgué pour le moment. Deux personnes sont décédées des suites de la légionellose, 32 ont été infectées et ont été hospitalisées. La plupart des patients proviennent d'Evergem (Flandre orientale).

Les analyses des échantillons prélevés dans les entreprises de la zone du canal montrent qu'il existe une similitude entre le type de légionella pneumophila et celle prélevée chez au moins cinq patients. C’est un "argument scientifique très fort pour prouver que ces cinq patients ont été rendus malades par une infection causée par des germes de légionelles provenant de la tour de refroidissement de cette entreprise", déclare l'Agence flamande.

La tour de refroidissement est donc la source d'infection la plus probable du foyer de légionellose dans la zone du canal de Gand.

Depuis le 15 mai, l'entreprise en question a procédé à une série de désinfections, ce qui signifie que le risque d'infection est sous contrôle. Une vigilance accrue sera maintenue. L'entreprise fait l'objet d'une surveillance permanente.

Le nom de la société en question ne sera pas mentionné mercredi, car une enquête judiciaire est en cours.