Johan Vande Lanotte et Didier Reynders nommés informateurs

Le roi Philippe a désigné ce jeudi après-midi comme informateurs l'actuel vice-Premier ministre Didier Reynders (MR, à g.) et l'ex-vice-Premier ministre socialiste Johan Vande Lanotte (SP.A, à dr.) en leur demandant de faire un premier rapport le jeudi 6 juin. C’est ce qu’a annoncé le Palais royal. Les deux informateurs indiquent vouloir travailler dans la discrétion pendant la semaine à venir, via des contacts politiques et en restant en contact avec les formateurs des gouvernements régionaux.

Le souverain "a reçu en audience au Palais de Bruxelles Didier Reynders et Johan Vande Lanotte et les a chargés d'une mission d'information visant à identifier les défis à relever par notre pays, et les possibilités ainsi que les conditions nécessaires en vue de former un gouvernement fédéral", a précisé le Palais dans un communiqué.

"Dans le cadre de cette mission, ils garderont le contact avec les responsables des négociations dans les Régions et Communautés. Didier Reynders et Johan Vande Lanotte ont accepté cette mission. Ils feront un premier rapport au roi sur l'avancement de leur mission le 6 juin", conclut le texte.

"Travailler dans davantage de discrétion"

Didier Reynders, un vétéran de la politique belge - il est ministre sans interruption depuis 1999 -, avait déjà été informateur en 2007 après la victoire des libéraux francophones aux élections. Il avait tenté à l'époque de mettre sur pied une coalition "orange bleue" qui aurait réuni la famille sociale-chrétienne et la famille libérale.

Mais les négociations n'avaient pas abouti, notamment en raison du refus de la présidente du cdH de l'époque, Joëlle Milquet, de laisser tomber le PS d'Elio Di Rupo.

Johan Vande Lanotte, un ancien vice-Premier ministre et ancien président du parti socialiste flamand SP.A, avait joué le rôle de "conciliateur" royal en 2010. Mais il a entretemps pris congé de la politique nationale, début 2017.

Il s'était néanmoins présenté - sans succès - aux législatives du 26 mai dernier. Il a également cédé en janvier dernier l'écharpe maïorale à Ostende (Flandre occidentale) à Bart Tommelein (Open VLD).

Le souverain avait reçu mardi et mercredi les présidents de tous les partis disposant d'élus à la Chambre, y compris le parti d’extrême-droite Vlaams Belang. Les deux informateurs ont annoncé vouloir travailler ces prochains jours dans davantage de discrétion, après les nombreuses déclarations très médiatisées qui ont été faites ces derniers jours par des représentants de tous les partis.