BELGA

Formation du gouvernement flamand: De Wever entame de nouvelles discussions, sans le PVDA

Après avoir fait un premier tour des présidents de partis la semaine dernière, Bart De Wever entame ce mardi de nouvelles discussions en vue de former le prochain gouvernement flamand. Le parti du Travail PVDA (PTB) n’en fera toutefois pas partie. Si la N-VA n’a rien voulu confirmer, il semble que toutes les autres formations seront à nouveau conviées. Le Vlaams Belang est le premier à être reçu ce mardi.

Bart De Wever avait lancé les discussions deux jours après les élections du 26 mai. Il avait reçu tous les partis ayant obtenu des élus au Parlement flamand, en commençant par le plus petit. Le PVDA était dès lors le premier à avoir été reçu, et le Vlaams Belang le dernier.

Alors qu’un second tour de discussions est organisé, le PVDA n’a pas reçu d’invitation. Le parti de gauche radicale a dans un premier temps indiqué ne pas être étonné. Dans un communiqué, il a par la suite souligné qu'il était "inouï que le président de la N-VA reste autour de la table avec le Vlaams Belang et plus avec le PVDA". "Il semble que le signal social de l'électeur et l'appel à une politique plus honnête restera encore une fois sans réponse", conclut le président du parti, Peter Mertens.

"Discussions discrètes"

La N-VA n’a pas souhaité préciser lundi si tous les autres partis seront une seconde fois conviés. "Des discussions discrètes sont menées avec différents partis", a-t-on uniquement souligné.

Le SP.A n’aurait pas reçu d’invitation formelle lundi, mais aurait eu "un signal selon lequel nous serons conviés". Le parti d’extrême droite Vlaams Belang s’est refusé à tout commentaire "pour donner toutes les chances aux discussions", une réaction qui indiquerait qu’une nouvelle rencontre est bien prévue.

De leur côté, le CD&V et l’Open VLD seront reçus une seconde fois. D’aucuns estiment d’ailleurs que Bart De Wever prolongera finalement l’actuelle coalition formée avec ces deux partis.

Le Vlaams Belang premier convié

Ce mardi on apprenait que le Vlaams Belang sera le premier parti reçu (photo archives). Bart De Wever entendrait en effet consulter du plus grand parti au plus petit, soit en commençant par le VB.

Le parti d'extrême-droite devrait être suivi dans ce cas par le CD&V qui n'a toutefois pas voulu confirmer s'il avait reçu une invitation. La discrétion est de mise. Le lieu des rencontres n'a d'ailleurs pas été communiqué.

Le formateur flamand n'aurait pas encore posé de questions concrètes aux partis qu'il a reçus. Il attend d'eux qu'ils lui communiquent les points qu'ils veulent inscrire dans un programme de gouvernement.