Le CDH opte pour une cure d’opposition à tous les niveaux

Le CDH a décidé mercredi à l'issue d'un Bureau extraordinaire de siéger dans l'opposition au niveau fédéral ainsi que dans les entités fédérées.

Le CDH était parmi les perdants du scrutin du 26 mai dernier en Belgique francophone. Le parti est passé de 9 à 5 sièges à la Chambre, et de 13 à 10 siège au Parlement wallon. Plusieurs ténors du parti, dont la cheffe de groupe Catherine Fonck, avaient appelé ces derniers jours à opter pour une cure d’opposition.

"Les électeurs nous ont adressé un signal très clair le 26 mai, un signal de sanction", a déclaré le président Maxime Prevot. "Un signal qui dit que les Bruxellois et les Wallons ne sont pas demandeurs dans une proportion forte que le CDH continue d'assumer des responsabilités".