80% des communes et 551.000 adresses connectées à BE-Alert

A l’heure actuelle, il y a 469 communes belges - soit près de 80% d'entre-elles - connectées au système d'alerte BE-Alert, indique Yves Stevens du Centre de crise. Il y a également 551.000 adresses enregistrées. Les citoyens peuvent ainsi recevoir un message via sms, téléphone ou email du Centre de crise, du gouverneur de province ou de leur administration communale en cas de situation d'urgence.

"En une semaine de temps, du 28 mai au 5 juin, les habitants de 23 communes ont été avertis grâce à ce système. Au total, 89.700 messages ont été envoyés avec succès via sms ou email", précise le Centre de crise sur son site web.

"Lorsque des incidents surviennent, on remarque que les gens s'enregistrent", explique Yves Stevens. "Ce fut notamment le cas après la contamination à la légionellose en Flandre orientale, ou la menace d'orages de ces derniers jours. Les citoyens se renseignent sur l'inscription via le bouche-à-oreille".

Le coût annuel de la connexion pour une commune est de 1.100 euros. Certaines communes ont attendu l'après-élections communales d'octobre dernier pour le faire. Il y a une augmentation depuis lors, constate le Centre de crise. "En Wallonie, il y a eu une forte hausse", note encore Yves Stevens.

BE-Alert possède désormais 551.000 adresses et ce chiffre augmente chaque jour. "Les gens peuvent donner jusqu'à cinq adresses différentes. Si vous habitez la commune A mais que votre mère habite la commune B, il peut être intéressant d'être informé des évènements dans cette dernière aussi".

L'inscription à BE-Alert se fait via https://be-alert.be/