"Le prochain bourgmestre d’Anvers sera quelqu’un de la N-VA"

Pour la première fois depuis les élections régionales du 26 mai, le bourgmestre d’Anvers Bart De Wever (photo) s’est lui-même prononcé sur sa succession au mayorat de la métropole s’il devenait le prochain ministre-président flamand. De Wever était interrogé à ce sujet par VRT NWS à Bilzen, dans le Limbourg, où il était venu soutenir la section locale de la N-VA pour les élections communales qui doivent y être réorganisées le 16 juin. Bart De Wever estime que l’écharpe mayorale revient à un membre de la N-VA.

L’échevine anversoise de l’Enseignement Jinnih Beels (SP.A), dont le parti socialiste forme une coalition avec la N-VA et Open VLD dans la ville portuaire depuis les élections communales d’octobre 2018, avait annoncé à l’issue du triple scrutin du 26 mai qu’elle serait prête à succéder à Bart De Wever si le bourgmestre devenait ministre-président au terme des négociations pour la formation d’un gouvernement flamand.

Une remarque qui n’a pas été appréciée par la N-VA, dont plusieurs membres ont déjà fait savoir que l’écharpe maïorale devait rester entre les mains du parti nationaliste flamand - le plus grand à Anvers - si Bart De Wever quittait la ville pour la Région.

Ce mercredi, De Wever s’était rendu à Bilzen (Limbourg) pour apporter son soutien à la section locale de la N-VA en prévision des élections communales qui doivent y être réorganisées ce dimanche, à la suite d’une série d’irrégularités. Le 30 avril dernier, le Conseil d’Etat a en effet invalidé le résultat du scrutin d’octobre 2018 à Bilzen.

Interrogé par VRT NWS sur la candidature de Jinnih Beels à sa succession au maïorat à Anvers, Bart De Wever affirmait que le poste de bourgmestre revient à Anvers "à la personne la plus appropriée au sein de la N-VA". "Etant donné le rapport de forces au sein du conseil communal, cela me semble logique. La N-VA y possède 23 sièges. Ce sera donc quelqu’un de la N-VA" concluait Bart De Wever.