Des spécialistes questionnent les effets du cannabis médicinal sur la douleur

Dans une prise de position commune, trois associations d’algologues belges - qui se penchent sur les causes et traitements de la douleur - mettent en garde contre l'utilisation du cannabis à des fins médicales pour soulager la douleur. Selon elles, les effets du cannabis sur la douleur ne sont pas suffisamment scientifiquement prouvés et assez limités.

Pour la Société belge de la douleur (Belgian Pain Society ou BPS), l'Association anesthésiologique flamande (VAVP) et le Groupe régional interdisciplinaire pour la douleur (Grid), les preuves scientifiques de l'efficacité des cannabinoïdes sont insuffisantes. La publicité faite auprès du grand public autour de ces produits donne "une image faussement rassurante" de l'utilisation des cannabinoïdes, insistent les trois organisations.

Autre inquiétude des médecins spécialisés dans le traitement de la douleur : les risques "majeurs" (dépendance, psychose, dépression et suicide chez les jeunes adultes¿) sont, à l'inverse, insuffisamment rapportés. Le CBD produit aussi des effets secondaires comme des problèmes gastro-intestinaux et de la somnolence.

"Il est donc urgent de poursuivre les recherches avant de recommander la prescription du cannabis à des fins médicales", insistent les algologues belges. Ils soulignent aussi que le seul médicament de ce type autorisé jusqu’à présent n’est pas assez efficace. Le pourcentage de patients qui retirent des effets bénéfiques de sa consommation est restreint, alors que les dangers ne sont au contraire pas à sous-estimer.

Actuellement, le Sativex est le seul médicament à base de cannabis qui a été autorisé par l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) pour les patients adultes atteints de sclérose en plaques qui n'ont pas répondu à d'autres traitements antispastiques. Il doit être prescrit par un neurologue et est uniquement remboursé dans ce cas¬-là.