Pour une trappiste de Westvleteren, il faudra désormais réserver en ligne

Les moines de l'abbaye Saint-Sixte à Westvleteren, en Flandre occidentale, vont changer le système de vente de leurs bières, prisées bien au-delà de nos frontières. Ils optent dorénavant pour la vente en ligne et abandonnent celle par téléphone instaurée en 2005. C’est ce que les pères ont fait savoir ce vendredi au cours d'une conférence de presse très suivie. Ils estiment que ce nouveau système permettra de contrecarrer davantage les abus et de permettre un accès plus équitable à leur trappiste.

Les bières de cette abbaye trappiste sont en effet très difficiles à obtenir en raison de la faible production et de la célébrité que ces boissons monastiques ont acquise il y a une quinzaine d'années. Malgré un système de vente très strict, les moines ne sont cependant pas parvenus à éviter les dérives commerciales.

Alors qu'ils stipulaient que toute revente de leurs produits était interdite, la bière se retrouvait facilement dans les étals de cavistes, où elle était vendue à prix d'or. L'an dernier, une chaîne de supermarchés aux Pays-Bas était même parvenue à mettre la main sur une cargaison de plus de 7.000 bouteilles et avait organisé une action promotionnelle autour de la bière. Chaque bouteille était vendue à près de 10 euros. Les pères en ont été choqués.

Les moines ont donc annoncé renoncer à leur "téléphone à bière". Un site internet (www.trapppistwestvleteren.be) a été créé permettant une meilleure distribution de la bière.

Le système est pourvu d’une "salle d’attente intelligente" qui privilégiera notamment les consommateurs qui ne leur ont jamais passé commande ou ceux ayant passé commande il y a longtemps. Histoire de lever certaines frustrations de clients. Ceux qui ont commandé récemment devront attendre un peu plus longtemps.

Réservé aux particuliers

Le site internet sera accessible le 26 juin. L'accessibilité du magasin en ligne sera limitée. Des tests sont prévus d'ici là afin de peaufiner le système. Ce dernier permettra notamment aux moines de repérer les acheteurs qui ont de mauvaises intentions. Chaque trappiste étant dorénavant munie d’un code et tous les acheteurs devant s’enregistrer en ligne, il sera possible de savoir qui a acheté une bière de Westvleteren qui se retrouve dans le commerce.

Car les pères rappellent que leur production, vendue via l’internet, n’est destinée qu’aux particuliers. "Avec notre nouveau système, nous voulons répondre aux besoins des amateurs de Trappiste Westvleteren. Nous donnons volontiers la possibilité au plus grand nombre de personnes d’acheter notre bière à un prix correct", explique le père Manu Van Hecke, abbé de l’abbaye Saint-Sixte.

"Notre vente de bières ne s’adresse qu’aux particuliers, aux consommateurs et pas aux acheteurs professionnels. Ceux qui ne se tiennent pas aux règles et abusent du système, se verront refuser l’accès au magasin en ligne".

hdw
hdw