Malgré la difficulté, l’examen d’entrée en médecine et en dentisterie connaît un grand succès en Flandre

Le nombre d'étudiants participant à l’examen d’entrée pour la formation de médecin ou de dentiste dans les universités flamandes ne cesse d'augmenter. Pour les médecins, il y a un peu plus de 6 000 inscriptions, pour les dentistes, il y a un peu moins de 1 300 candidats. Les candidats dentistes supplémentaires sont une bonne chose pour compenser la pénurie.

Cette année, l'examen d'entrée en médecine aura lieu le 2 juillet et en dentisterie le 3 juillet. Les candidats pouvaient s'inscrire jusqu'au 15 mai.

En fin de compte, 6 052 étudiants se sont inscrits à l'examen d'entrée en médecine, contre 5 700 l'an dernier. Pour l'examen de dentisterie, il y a un peu moins de 1 300 inscriptions, contre 1 227 l'an dernier.

La ministre flamande de l'Enseignement Hilde Crevits (CD&V) est satisfaite. "Nous constatons une augmentation significative et un intérêt accru, y compris pour l’ examen en dentisterie. Et c'est une bonne chose parce que nous avons une pénurie chronique de dentistes en Flandre. Ce n'est pas parce qu'ils doivent passer un examen d'entrée difficile que les jeunes sont découragés."

Pour les candidats, il existe une plateforme de formation en ligne où ils peuvent se préparer à l'examen, par exemple en demandant des examens d'entrée des années antérieures. L'examen consiste en une partie de mathématiques et de sciences et une autre partie du test évalue les compétences en communication.

Le nombre d'étudiants qui peuvent éventuellement commencer les études est limité et il n'y a qu'une légère augmentation du nombre de places disponibles. Pour l'année prochaine, le gouvernement flamand autorisera un maximum de 1.153 étudiants pour la formation médicale et 147 étudiants pour la formation en dentisterie.

Au cours de la dernière année universitaire, 1 102 étudiants avaient été autorisés à commencer la formation médicale et 135 étudiants à suivre la formation en dentisterie. "Dans les années à venir, ces chiffres augmenteront un peu plus ", a déclaré le ministre Hilde Crevits.