Neuf Albanais sur un voilier qui dérivait au large d'Ostende, le gouverneur Decaluwé trouve cela suspect

La police de la navigation a intercepté, vendredi soir, un voilier avec à son bord neuf personnes de nationalité albanaise. Le voilier a été ramené dans le port d’Ostende. Le gouverneur de Flandre occidentale et le parquet se posent des questions sur les motivations de cet équipage.

L'embarcation était en panne au large d'Ostende quand elle a été secourue puis raccompagnée au port par la police de la navigation. A son bord se trouvaient neuf personnes qui ont affirmé venir d'Albanie. La raison pour laquelle ils naviguaient sur la mer du Nord, d'où ils venaient et quelle était leur destination, n'est toujours pas claire.

On peut se demander s'il ne s'agit pas d'’une tentative de passage de migrants vers la Grande-Bretagne. Le parquet de Bruges a ouvert une enquête judiciaire.

Carl Decaluwé, gouverneur de la Flandre occidentale, s'interroge : "D'où venait ce bateau ? Quelle était sa destination ? L'enquête devra le déterminer. S'agit-il de trafic d'êtres humains ? Il semble en tous cas suspect de naviguer la nuit, dans des conditions pas vraiment optimales. Je soupçonne donc qu'il s'agit de trafic de personnes ou de migrants de transit. En fait, ce n'est pas normal."

Carl Decaluwé est très vigilant en ce qui concerne les migrants de transit depuis la fermeture des camps de réfugiés illégaux de Calais de l'autre côté de la frontière. Ça lui rappelle quelque chose : " Il est possible que le bateau ait quitté la frontière française et qu'il ait dérivé vers nous par manque de chance ou à cause du mauvais temps. Et puis il est tombé en panne."

"Ces derniers temps, il y a de plus en plus de tentatives de traversées depuis les ports français. Il faut dire qu'il y a aussi plus d'activité dans la mer du Nord. Un peu comme cela se passe en Méditerranée. Nos rapports et ceux des autorités françaises le confirment également. Toutefois, le nombre de personnes appréhendées dans notre pays est en baisse."