Remco Evenepoel remporte le classement final du Tour de Belgique

Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) a ajouté dimanche à son palmarès le classement final de la 89e édition du Tour de Belgique cycliste (2.HC). Le champion du monde juniors en titre a témoigné à 19 ans d'une maîtrise parfaite de la course notamment samedi lors de l'étape-reine qui s'achevait à Seraing.
 

Le Français Bryan Coquard (Vital Concept) s'est imposé dimanche dans la 5e et dernière étape de ce Baloise Belgium Tour entre Tongres et Beringen (158,4 km) à l'issue d'un sprint massif marqué par une chute.

Evenepoel y a été impliqué, heureusement sans dommage pour le coureur, qui a franchi la ligne attardé mais indemne. Il a été classé dans le même temps que les premiers. La 2e place est revenue au Français Pierre Barbier et la 3e au Letton Emils Liepins. Tom Van Aesbroeck, premier Belge, s'est classé 4e.

Au classement final, Evenepoel devance de 52 secondes Victor Campenaerts (Lotto Soudal), vainqueur de la 4e étape, et de 2:02 Tim Wellens (Lotto Soudal), qui s'était imposé dans la 3e étape contre-la-montre.

Le premier sprint "Checkpoint", après 17 kilomètres, a immédiatement provoqué une certaine agitation. Il est revenu au leader de ce classement annexe, Thomas Sprengers. Son coéquipier Christophe Noppe a terminé deuxième mais a gêné Jan-Willem van Schip dans le sprint. Le jury de la course a ensuite déclassé Noppe et le Néerlandais a remporté 8 points.

Il a fallu attendre avant de voir une première véritable attaque. Après 80 kilomètres de course, Gijs Van Hoecke, Kevin Van Melsen, Emils Liepins, Tom Van Asbroeck, William Clarke et Zhandos Bizhigitov ont réussi. Ces six hommes ont pu aborder le premier des trois tours du circuit local, d'une longueur de 19,5 kilomètres chacun, avec une minute d'avance sur le peloton dans lequel les hommes de Deceuninck-Quick Step ont pris la tête avec autorité.

Les autres sprints "Checkpoint" a été enlevé par les échappés. Du coup, Thomas Sprengers était assuré d'être le lauréat de ce classement. Gijs Van Hoecke, Kevin Van Melsen, Emils Liepins, Tom Van Asbroeck, William Clarke et Zhandos Bizhigitov ont pu commencer le dernier tour avec 1:10 d'avance sur le peloton. Le signal pour plusieurs équipes d'augmenter le rythme dans le peloton et de se diriger vers un sprint massif.

A trois kilomètres de l'arrivée, Fabio Jakobsen, qui a chuté samedi, s'est relevé et les coureurs de Deceuninck-Quick Step ont disparu de la tête du peloton. Les six premiers échappés étaient repris à 500 mètres. C'est alors qu'une chute est survenue à quelque 350 mètres de la banderole d'arrivée. Outre Evenepoel, David van der Poel et William Clarke ont aussi été victimes. Bryan Coquard a réussi à s'extraire à 200 mètres de l'arrivée et s'est imposé comme l'an dernier dans cette dernière étape. Il porte à 6 le nombre de ses victoires en 2019
Evenepoel, qui a apporté sa 37e victoire de la saison à son équipe, succède au palmarès à Jens Keukeleire, vainqueur en 2017 et 2018.

2019 Getty Images