Chaque logement en Flandre dorénavant muni d’un score en mobilité

On connaissait déjà le Certificat de performance énergétique d’une maison. Voici maintenant le Mobiscore, un calcul du taux de mobilité écologique dont bénéficie chaque logement en Communauté flamande en fonction de son emplacement. Il indique à quel point les principaux services (médecins, magasins, écoles…) sont accessibles depuis ce logement, avec un moyen de transport écologique. Le score n’aura cependant pas d’incidence fiscale ou financière directe. Il veut simplement sensibiliser. Les sites d’agents immobiliers peuvent incorporer ce score à leur moteur de recherche. Consultez ci-dessous le site officiel du gouvernement flamand pour en savoir davantage sur votre Mobiscore.

Le département Environnement du gouvernement flamand a présenté le nouvel outil de recherche Mobiscore ce mardi devant une habitation située près de la gare de Lierre (province anversoise). Le département estime qu’un nombre croissant de citoyens en Flandre choisissent leur logement en fonction de son accessibilité (par les transports en commun) et de sa proximité aux principaux services. Les agences immobilières donnent déjà souvent ce type d’information aux acheteurs potentiels, mais en utilisant leur propre méthode.

Le Mobiscore a donc pour vocation de renseigner de façon uniforme, pour toute la Flandre, l’accessibilité durable des divers services - à pied ou à vélo - au départ des divers logements. Il se base sur le calcul de l’impact environnemental des déplacements possibles d’un habitant moyen entre un logement précis et des endroits comme l’arrêt de bus, l’école, la banque, la poste, un magasin d’alimentation, la pharmacie ou une bibliothèque.

Si ces endroits sont situés à une distance de marche du logement, l’impact environnemental sera plus limité que s’il faut prendre la voiture pour se rendre au supermarché le plus proche. La proximité d’un arrêt de transport en commun procure un score plus avantageux pour une mobilité durable vers des endroits plus éloignés.

Instrument de sensibilisation

Le projet du Mobiscore a été lancé sous la conduite de l’ancienne ministre flamande de l’Environnement, Joke Schauvliege, il y a quatre ans. Il avait été qualifié de "kafkaïen" par la N-VA et Open VLD. Mais ce mardi, le successeur de Schauvliege, Koen Van den Heuvel, présentait son aboutissement à la presse.

"C’est avant tout un instrument de sensibilisation, pour montrer l’impact environnemental des déplacements que les gens effectuent" depuis leur logement, indique Brigitte Borgmans, porte-parole du département Environnement du gouvernement flamand. Le Mobiscore d’un logement n’aura pas d’incidence fiscale ou financière pour ses habitants. Et personne ne sera obligé en Flandre d’afficher son Mobiscore.

Si vous résidez en Communauté flamande (en Flandre et en Région de Bruxelles-Capitale), vous pouvez faire calculer votre Mobiscore via le site www.mobiscore.be du gouvernement flamand. Il suffit d’y introduire votre adresse et vous recevrez un score général sur 10. Le résultat est assorti de codes couleurs (vert, orange, rouge) qui donnent une idée de l’accessibilité durable, pour des services tels que les transports en commun, les écoles, les magasins, les centres sportifs, culturels ou de récréation, et les soins de santé.

Il est aussi possible de personnaliser davantage son score en indiquant les déplacements que l’on effectue régulièrement.