Les orages provoquent des inondations surtout en Campine anversoise

Les orages violents de mercredi soir ont causé de nombreuses inondations surtout dans le nord de la province d’Anvers. A Kalmthout, le plan d'urgence communal a été en vigueur toute la soirée. Le bourgmestre va examiner si les fortes averses peuvent être reconnues comme catastrophe naturelle.

Marnik Aerts

A Kalmthout, dans le nord de la province d'Anvers, le bourgmestre Lukas Jacobs (CD&V) a enclenché hier soir la phase communale du plan catastrophe en raison des abondantes précipitations. De nombreuses rues ont été inondées et les axes principaux tels que la Kapellensteenweg ont été fermés. Entre-temps, presque toutes les routes ont été rouvertes, mais le plan d'urgence communal restera en vigueur pour le moment.

La police avait demandé à tous les habitants de reporter leurs déplacement autant que possible. « Il était en effet très dangereux de rouler en voiture parce que les plaques d’égouts se soulevaient. » a déclaré le porte-parole de la police Patrick De Smedt. « De plus les vagues provoquées par les voitures pour faire entrer l’eau à l’intérieur des maisons.

En deux heures, il est tombé hier soir entre 70 et 100 litres d'eau. Les pompiers de Kalmthout ont reçu au total 250 appels d’habitants et d'entreprises de la région. "C'est du jamais vu et nous ne l'avions jamais vécu ici auparavant ", a déclaré le bourgmestre Lukas Jacobs. 80 pompiers étaient mobilisés, y compris ceux des corps des zones environnantes.

"Je suis bourgmestre depuis presque 20 ans, mais je n'ai jamais vu ça auparavante, ajoute Lukas Jacobs. Selon le bourgmestre, les pompiers seront encore occupés toute la journée. "Il y a encore plus de 60 habitations à secourir."

La commune avait pris beaucoup de mesures pour prévenir les inondations, ajoute Lukas Jacobs. "Mais il n'y a pas grand-chose à faire face à l'intensité d'une telle averse. Le système n'a pas pu le supporter." Le bourgmestre a l'intention d’introduire une demande au Fond des calamité, a-t-il déclaré à Radio 2 Antwerpen (VRT).

Marnik Aerts

A Kapellen, les inondations ont été particulièrement importantes dans le district de Putte, à la frontière néerlandaise. La police fédérale y a même fermé la frontière pendant un certain temps.

Les pompiers ont reçu des dizaines d'appels concernant des rues et des caves inondées. La phase communale du plan d'urgence a été en vigueur pendant quelques heures. Dans la plupart des endroits, les grandes flaques d'eau ont disparu entre-temps.

Wuustwezel a été particulièrement touché surtout la section de Gooreind, ce qui a notamment entraîné l'évacuation du centre de soins palliatifs Coda. Certaines chambres ont été inondées de sorte que les 6 patients présents ont été transférés au campus Klina à Brasschaat. A Stabroek également, un certain nombre de rues inondées ont été fermées à la circulation pour des raisons de sécurité.
A Ekeren plusieurs rues et des caves ont été inondées. Enfin la foudre est tombée sur une maison à Dessel près de Mol ce qui a provoqué un début d’incendie. La maison est inhabitable mais il n’y a pas eu de blessés.
 

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés