Un accident d’ULM dans le Hainaut fait deux morts

Un homme et une femme ont trouvé la mort, samedi après-midi, après que l’ULM dans lequel ils voyageaient se soit écrasé près de l'aéroclub de Buzet (photo), dans l'entité de Pont-à-Celles en province de Hainaut. C’est ce qu’a indiqué l'aérodrome de Maillen, à Assesse (province de Namur), d'où ils avaient décollé. Il s’agit du troisième accident en une semaine impliquant planeur ultraléger motorisé (ULM).

Les deux victimes sont décédées dans le crash, qui s'est produit aux alentours de 13h30, samedi. L'appareil s'est écrasé pour une raison encore inconnue, dans un champ, à 900 mètres de la piste d'atterrissage sur laquelle ils avaient demandé de pouvoir se poser.

L'ULM provenait de l'aérodrome de Maillen, à Assesse, a précisé le bourgmestre de Pont-à-Celles, Pascal Tavier. "Les deux occupants ont prévenu l'aérodrome de Buzet qu'ils souhaitaient atterrir, sans faire part d'une quelconque urgence", a-t-il ajouté. "A l'arrivée des secours, les deux personnes étaient déjà décédées", précisait le bourgmestre.

Des experts dépêchés sur place devront encore déterminer les causes exactes du tragique accident. "Il reste beaucoup de questions", indiquait le bourgmestre Tavier.

Troisième accident cette semaine

Il s'agit du troisième - mais du plus grave - accident survenu cette semaine en Belgique impliquant un ULM. Mardi après-midi, un de ces appareils avait raté son atterrissage et s'était écrasé à Maillen, sans faire de blessé. Le pilote, d'origine française, s'était posé dans un champ de blé à proximité de la piste où il devait atterrir. Il avait pu s'extraire lui-même du cockpit.

Mercredi, un ULM biplace de type Tecnam P92 et immatriculé OO-H18 s'était écrasé mercredi à Houtain-l'Evêque (Landen) le long de l'autoroute E40 Bruxelles-Liège, faisant deux blessés légers.

L'appareil avait décollé peu de temps auparavant de l'aérodrome d'Avernas-le-Bauduin (Hannut, province de Liège), situé à quelques kilomètres du lieu de l'accident. Il avait alors rencontré des problèmes de moteur et le pilote avait tenté un atterrissage d'urgence près de l'autoroute, sans y parvenir. L’appareil avait pris feu après le crash.