Hans Bonte dénonce la présence de migrants de transit sur un parking à Peutie

Pour le bourgmestre de Vilvorde (Brabant flamand) Hans Bonte (SP.A) la présence de migrants de transit sur un parking d’autoroute à Peutie prouve que le problème s’est déplacé.

Hans Bonte (SP.A), le bourgmestre de Vilvorde, est furieux après l'arrestation de dix migrants de transit mercredi sur l’aire de parking de l'autoroute à Peutie. "Dix mois après les promesses d'une meilleure sécurité, le gouvernement flamand n'a pas encore réussi à mettre en place une clôture décente", déclare Hans Bonte.

Les migrants de transit se cachaient dans un camion venant du port d'Anvers. En sautant dans un autre camion, ils espéraient se rendre au Royaume-Uni. C'est la première fois que des migrants sont arrêtés sur ce parking de l'autoroute à Peutie.
Le bourgmestre Hans Bonte est en colère : "J'avais dit que cela arriverait, que le problème se déplacerait. Il y a dix mois, le gouvernement a promis d'améliorer la sécurité du parking ici, mais il ne l'a toujours pas fait. D'autres parkings ont été mieux sécurisés, le problème s’est déplacé."

"Je suis en colère, mais je suis aussi impatient ", ajoute Hans Bonte. "Il y a un an et demi, les services de sécurité ont sonné l'alarme. Il était urgent de renforcer la clôture. Il n'y a pas non plus de caméras de surveillance et il n'y a pas d'installations pour les camions qui sont en attente. Un an plus tard, rien n'a bougé. Apparemment, nous ne sommes pas capables en un an, d'ériger des clôtures décentes en Flandre."

Hans Bonte menace de fermer le parking

La situation devient progressivement intenable et Hans Bonte n'exclut pas la possibilité qu'il finisse par fermer le parking : "Je serai obligé de le faire s'il n'y a pas d'engagement clair et d’agenda de la part du gouvernement flamand pour la réalisation rapide de l’accord passé. Le fait est qu’avec la police locale ne pouvons pas faire face à ce phénomène, comme cela se passe par définition la nuit et en secret."

Ben Weyts (N-VA), ministre flamand de la Mobilité , a annoncé que la clôture autour du parking Peutie sera certainement refaite. Les travaux dans ce domaine débuteront le 19 août. Les migrants qui ont été arrêtés hier ont été emmenés dans un centre fermé. Deux d'entre eux ont déjà reçu l'ordre de quitter la Belgique.