2019 Getty Images

Les Red Lions battent les Pays-Bas et affronteront l’Australie en finale

La Belgique, numéro 1 mondiale, s'est qualifiée vendredi soir pour la finale de la première édition de la Hockey Pro League messieurs après avoir battu les Pays-Bas (FIH-3) par 3 à 1 en demi-finale de la compétition, au Wagener Stadium d'Amstelveen. Les Red Lions, champions du monde en titre, défieront ce dimanche l'Australie pour désigner le premier vainqueur de cette nouvelle compétition réunissant les huit meilleures équipes mondiales (hormis l'Inde).

Pendant le match opposant la Belgique aux Pays-Bas, les deux premières occasions furent belges. Bien servi par Wegnez, Boon vint buter sur Van der Ven, le gardien néerlandais, avant de voir son tir bien contré par le dernier rempart des Oranje dans la minute suivante. Si le premier penalty corner des champions d'Europe fut mal bloqué, celui des Belges connut le même sort, mais sur la phase qui en suivit le flat très puissant de Van Doren trouva Briels sur sa trajectoire blessant le capitaine belge au coude.

La tension monta d'un cran avec la blessure de Croon, dont l'épaule se démit dans un contact accidentel avec Gougnard. Enervé, Hertzberger s'en prit dans la minute suivante avec Hendrickx. Suspendus durant dix minutes, les deux joueurs furent priés de se calmer sur la chaise de touche. Comme à son habitude, Max Caldas, le coach des Pays-Bas, fit tourner ses deux gardiens à chaque quart temps. La première intervention de Blaak tourna à l'avantage de Cosyns. Sur un bel assist de Van Doren, le futur attaquant belge d'Amsterdam réussit à devancer le gardien adverse pour ouvrir les score méritoirement (18e minute de jeu).

L'engagement des deux équipes ne diminua pas, à l'image d'une nouvelle collision accidentelle entre de Mol et à nouveau Briels. Les Néerlandais jouèrent plus haut et se créèrent plusieurs pénétrations dans le cercle de Vanasch. Un débordement sur la droite permit ainsi à Gallema de rétablir l'égalité peu avant la mi-temps (26e).

Après la pause, hormis une occasion de Dockier, sur Van der Ven, et de Gougnard, au-dessus de la cage, la domination fut orange, avec notamment quatre nouveaux pc, tous mal négociés. La Belgique sortit mieux de défense en fin de troisième quart temps, mais ses deux pc créés furent gaspillés. Il fallut un exploit individuel de Tom Boon en fin de 3e quart temps pour que la Belgique reprenne la main (43e).

Contrôlant désormais la partie, Alexandre Hendrickx rassura ses équipiers en inscrivant le 4e pc belge, son 7e à titre personnel, pour fixer le score dans la dernière période sur pc (50e).

Pour le premier trophée de la Hockey Pro League, les Red Lions défieront dimanche (17h) l'Australie, deuxième nation mondiale, vainqueur de son côté de la Grande-Bretagne (FIH-7) 6-1 dans la première demi-finale. Néerlandais et Britanniques se disputeront eux la 3e place dès 14h30.

Duel final Belgique-Australie pour le titre et pour la 1e place mondiale

L'enjeu de la première finale de Hockey Pro League dimanche entre la Belgique et l'Australie sera double. Victorieux 3-1 de leur demi-finale face aux Pays-Bas, les Red Lions tenteront de battre les Kookaburras pour non seulement inscrire leur nom au tout début du palmarès de la nouvelle compétition, mais également pour se maintenir à la première place du classement mondial, qu'ils détiennent depuis décembre et leur sacre mondial avec 15 points d'avance sur les Australiens.

Les hommes de Shane McLeod (photo archives) estiment qu'ils doivent encore progresser dans leur jeu avant ce dernier duel de leur campagne 2019 de Pro League. "Nous n'avons pas joué notre meilleur match ce soir", a réagi Arthur Van Doren. "Nous devons encore franchir un pas avant dimanche. Le mot décrivant le mieux la rencontre fut 'engagement'. Le soleil nous a surpris en début de deuxième mi-temps, mais nous avons réussi à mieux faire tourner la balle par la suite et le but magnifique de Tom Boon est venu nous rassurer", selon le meilleur joueur mondial, impatient d'en découdre avec les Australiens dimanche.

"Ce sera un match au sommet. On est allé gagner à Melbourne et eux chez nous. On doit se concentrer sur notre jeu et nous améliorer. Si c'est le cas, nous avons les cartes en mains pour les battre." "Ce fut un match de guerrier" pour le premier buteur du jour Tanguy Cosyns.

"Ce genre de balle que m'adresse Arthur (Van Doren), il me le fait souvent à l'entraînement. J'étais bien positionné, et puis c'était une superbe balle, je n'avais plus qu'à la toucher. On a un peu retrouvé l'efficacité que l'on recherchait ces dernières semaine. Tom (Boon) a aussi un coup de génie et Vincent (Vanasch) sort un terrible match. Dimanche on défendra crânement notre première place mondiale", a conclu le futur attaquant d'Amsterdam.

Jonas Roosens