Vague de chaleur officielle et le 29 juin le plus chaud jamais mesuré

"On peut officiellement parler de vague de chaleur", annonçait ce samedi David Dehenauw, chef du Service scientifique Prévisions du temps à l'Institut royal météorologique (IRM) sur Twitter. Un nouveau record journalier pour un 29 juin a par ailleurs été atteint, annonçait-il encore sur base de chiffres encore non définitifs. Ainsi, 30,8 degrés ont été enregistrés à Uccle, contre un ancien record de 30,7 degrés datant de 1957. Entretemps, en Flandre, le seuil d’information pour l’ozone a été dépassé en trois points.

Une vague de chaleur se définit par un épisode où les valeurs enregistrées au centre de référence d'Uccle (Bruxelles) atteignent au moins 25 degrés pendant cinq jours consécutifs, dont trois jours à au moins 30 degrés.

"On vient de relever 30 degrés à Uccle, pour la troisième fois dans une série d'au moins 5 jours consécutifs avec des températures maximales supérieures ou égales à 25 degrés. La vague de chaleur, depuis le 23/6, perdurera jusqu'au 1er jour dont la température maximale sera inférieure à 25 degrés, ce lundi", précisait David Dehenauw.

Deux vagues de chaleur, de respectivement 15 et 10 jours, avaient été recensées en 2018. Le phénomène survient au moins une fois par an depuis 2015.

La séquence pourrait encore se poursuivre dimanche, puisque des maxima de 27 degrés sont attendus dans le centre du pays. Le ciel sera peu à partiellement nuageux. Le temps restera sec. Il fera plus frais à la côte avec des températures de l'ordre de 21 degrés, mais en Lorraine belge, le mercure atteindra encore des valeurs de 29 ou 30 degrés. Le vent sera modéré d'ouest à nord-ouest.

Seuil d'information pour l'ozone dépassé en trois points de mesure en Flandre

Des concentrations d'ozone élevées ont été mesurées samedi en Belgique. Le seuil européen d'information de 180 µg/m3 a été franchi dans trois points de mesure en Flandre, à savoir Gand (198 µg/m³), Destelbergen (191 µg/m³) et Moerkerke (182 µg/m³), indiquait ce samedi la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine) sur Twitter.

A titre préventif, les personnes particulièrement sensibles à la pollution atmosphérique (enfants, personnes âgées, personnes souffrant de problèmes respiratoires...) doivent éviter les efforts physiques inhabituels et tout exercice en plein air entre 12h et 22h. De plus, il est recommandé à chacun de s'abstenir de tout effort physique soutenu (par exemple le jogging) durant cette période.

L'ozone qui se produit lors de grandes chaleurs est dû à l'action des rayons ultraviolets du soleil sur les polluants présents dans l'atmosphère, issus en grande partie du trafic automobile. L'Union européenne s'est donné comme objectif à long terme de ne pas dépasser le seuil journalier de 120 µg/m3.