Les informateurs ont un mois pour rédiger une note en vue des discussions de préformation

Le Roi Philippe a demandé lundi aux informateurs Johan Vande Lanotte et Didier Reynders d'établir, dans la poursuite de leurs échanges, une note pouvant servir de base aux "futures discussions de préformation" d'un gouvernement fédéral. Cette note contiendra les priorités des différents partis. Les informateurs feront un premier rapport le 12 juillet et un second rapport le 29 juillet. Ils rendaient ce lundi leur troisième rapport au Roi depuis leur désignation le 30 mai dernier.

Lors de la conférence de presse qui a suivi l'entretien avec le chef de l'Etat, les informateurs ont confirmé qu'ils travailleront, "quant au fond, avec les partis susceptibles de former un gouvernement fédéral, à l'élaboration d'une note qui servirait de base aux discussions futures sur la préformation".

Jusqu'ici, les discussions ont essentiellement porté sur l'état des relations entre les partis et sur les défis, budgétaires notamment, qui attendent le pays, ont-ils rappelé. Durant les deux prochaines semaines, les informateurs auront des contacts intensifs avec les différents partis.

Il s'agira dans un premier temps de contacts avec les familles politiques et avec les partis susceptibles de monter dans un gouvernement fédéral, sans parti frère, le CD&V (le cdH a choisi de siéger dans l'opposition) et la N-VA. DéFI ne s'est pas montré intéressé. Le PTB et le Vlaams Belang avaient déjà été exclus des contacts, leur éventuelle candidature à une participation étant généralement rejetée par les autres formations politiques.

Dans un deuxième temps, les contacts auront lieu par rôle linguistique. Durant la semaine du 15 au 22 juillet, les informateurs procèderont à la rédaction de leur note. Johan Vande Lanotte sera alors à l'étranger pour une mission universitaire. Il profitera de cette mission pour rédiger la note attendue, à l'instar de M. Reynders.

Durant la dernière semaine de juillet, les informateurs procéderont à un dernier tour de consultation des différents partis politiques.