Un propriétaire affiche sur son bien un panneau mentionnant l’arriéré de loyer de ses locataires

L’histoire se déroule à Zandvoorde, près de Zonnebeke, en Flandre occidentale. Pour exprimer son mécontentement face à un arriéré de loyer, un propriétaire a affiché sur la façade de son bien le montant que les locataires lui doivent. La plateforme flamande des locataires a dénoncé cette méthode.

"Dans ce genre de situation, il est important que le bailleur se rende chez le juge de paix", souligne Joy Verstichele, de la plateforme flamande des locataires. "Dans la mesure du possible, la personne concernée ferait bien de lancer une tentative de conciliation pour trouver une solution avec le loueur et le juge de paix. Si cela ne mène pas à une solution, une procédure peut alors effectivement être enclenchée, et le juge de paix peut condamner le locataire à régler son arriéré".  

Aux yeux du propriétaire, il n’y avait pas d’autre solution. "S’ils n’ouvrent pas la porte, ne répondent pas au téléphone, et que vous devez vous-même aller récupérer les recommandés à la poste, je ne vois plus trop quoi faire. Je peux difficilement enfoncer la porte", témoigne-t-il. "Passer par un juge de paix prend trop de temps, surtout si les locataires ne se présentent pas. Il faut alors encore attendre quatre à cinq semaine avant que l’affaire ne passe. Et le résultat final est souvent décevant".

Le propriétaire en question a également employé cette méthode dans deux autres habitations qu’il possède dans les communes de Wervik et de Wijtschate. Un moyen qui n’a, jusqu’ici, livré aucun résultat.