Reporters

Un habitant de Zonhoven déchu 23 fois à vie du droit de conduire

Un habitant de Zonhoven (Limbourg) a été condamné pour la 23è fois à une déchéance à vie du droit de conduire. Son permis de conduire lui avait déjà été retiré 22 fois et, malgré ça, il conduisait toujours. Cette fois, l'homme âgé de 55 ans a également été condamné à une peine de prison. "Face à de tels individus, on se sent impuissant ", a déclaré Ludo Kluppels, psychologue de la circulation.

Le tribunal de police de Hasselt se penchait ce vendredi sur un cas particulier. Un homme qui s'était vu interdire de conduire 22 fois à vie, était de nouveau jugé. Cette fois, il avait été arrêté, sans permis, avec un taux d’alcoolémie d’un gramme par litre sang et il était aussi sous l'influence d'amphétamines. L'homme a été condamné à une nouvelle déchéance à vie du droit de conduire, mais aussi à une peine de prison. Il a également été condamné à payer une amende de 8.000 euros, enfin la voiture de sa petite amie - qu'il conduisait – a été confisquée.

"Même s’il s’agit d'un groupe relativement restreint, il y a de plus en plus de gens qui prennent le volant alors qu’ils ont été condamnés à une déchéance de conduire", a déclaré, ce vendredi matin dans l’émission "De ochtend" sur Radio 1 (VRT), le psychologue de la circulation Ludo Kluppels de l'institut de sécurité routière Vias. "En fait, il faudrait une intervention plus rapide".

Même si le psychologue ne veut pas commenter ce cas particulier il estime néanmoins qu’on devrait imposer, dans de tels cas, un plan d’accompagnement après la première ou la deuxième infraction. "Pourquoi ne suivez-vous pas les règles ? Quelle est l'importance de ces règles ? Et comment allons-nous nous assurer que vous les respecterez à l’avenir ? Si vous suivez ces règles, vous aurez de meilleures chances de ne jamais en arriver là."

"Mais il y a toujours certaines personnes qui ne veulent pas suivre les règles, ce sont des cas désespérés", ajoute Ludo Kluppels.