Un passeport belge donne accès à 183 pays sans visa

C'est ce qui ressort de la dernière édition du Henley Passport Index. En conséquence, notre pays est classé 6e au classement mondial. Henley Passport Index classe les passeports du monde en fonction du nombre de destinations auxquelles leurs détenteurs peuvent accéder sans visa préalable.

Depuis plusieurs années, il est possible de franchir une frontière terrestre au sein de l'Union européenne et certainement de l'espace Schengen, sans passeport (à ne pas confondre avec sa carte d'identité).
Quand on quitte le continent, par contre c’est parfois une autre histoire. Cependant, pour les Belges, ce n'est pas si mal car avec notre passeport belge, nous pouvons entrer dans 183 pays sans avoir à demander un visa préalable.
La Belgique occupe ainsi la sixième place de l'indice Henley Passport Index. Il s'agit d'un classement des passeports basé sur des données exclusives de l'Association du transport aérien international (IATA).

Quels sont les pays en haut de la liste ?

Le Japon et Singapour sont en tête de la dernière édition de l'index. Si vous avez un passeport d'un de ces deux pays d'Asie, vous pouvez entrer dans 189 pays sans visa préalable. La Corée du Sud, l'Allemagne et la Finlande sont en deuxième position. Avec un passeport de ces pays, vous pouvez entrer dans 187 pays sans visa. Le Danemark, l'Italie et le Luxembourg complètent le top trois. Un passeport de ces pays vous permettra d'accéder gratuitement à 186 pays.

Comment la Belgique est classée par rapport aux autres pays ?

Avec un accès sans visa à 183 pays, la Belgique se classe aussi bien que la Norvège, la Grèce et l'Irlande. A noter que cela place notre pays sur un pied d'égalité avec les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada. La France, l'Espagne et la Suède font mieux que nous et sont en 4ème position avec 185 pays et l'Autriche, les Pays-Bas, le Portugal et la Suisse en 5ème position avec 184 pays.

Comment un pays peut-il améliorer son classement ?

Selon les auteurs de l'index, des études montrent que les pays qui se démocratisent montent dans le classement. Si les habitants d'un pays sont autorisés à entrer librement dans un plus grand nombre d'autres pays avec leur passeport, cela accélère la démocratisation et la libéralisation dans leur propre pays en même temps. Les deux se renforcent donc mutuellement, ce qui signifie que certains pays peuvent soudainement s'élever rapidement dans le classement.

Comment un pays peut-il baisser dans le classement ?

Les pays qui s'isolent peuvent rapidement descendre dans la liste. En 2014, les États-Unis et le Royaume-Uni occupaient toujours ensemble la première place, mais ils sont maintenant dans le top cinq. Dans le cas des États-Unis, cela serait dû à la politique du président Donald Trump, qui se retire de diverses organisations internationales. Dans le cas du Royaume-Uni c’est l’affaire du Brexit qui lui a fait du tort.

Et l’argent ?

La richesse d'un pays et de ses ressortissants joue un rôle non négligeable. Si un pays a besoin d'argent ou d'investissements, il peut lever l'obligation de visa. Par exemple, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa pour les ressortissants de pays du Golfe. Ces pays riches sont une aubaine pour plusieurs pays d’Afrique. Les résidents des Émirats arabes unis peuvent ainsi se rendre dans deux fois plus de pays sans visa en cinq ans.

En bas de la liste ?

Comme on pouvait s'y attendre, les pays en guerre se classent mal. Tout en bas de l'index, on trouve l'Afghanistan. Un passeport de ce pays ne donne accès qu'à 25 pays sans visa. L'Irak, la Syrie, le Pakistan, la Somalie et le Yémen ne font guère mieux.