Le président du Parlement flamand privé de son permis à la suite d’un accident en état d’ivresse

Le président du parlement flamand et bourgmestre de Dessel, Kris Van Dijck (NV-A), a provoqué dans la nuit de mardi à mercredi un accident alors qu'il roulait en état d'ivresse. D’après les informations de la VRT, Kris Van Dijck avait 1,42 pour mille d’alcool dans le sang. "Je me sens profondément honteux", a-t-il réagi, ajoutant qu’il comptait verser son prochain salaire mensuel à un fonds pour les victimes de la route.

Kris Van Dijck avait dû passé un contrôle d’alcoolémie après être entré en collision avec une remorque, un accident qui n’a toutefois pas fait de blessés. A la suite d’un test sanguin effectué ultérieurement, il est apparu que le bourgmestre de Dessel (province d’Anvers) avait 1,42 pour mille d’alcool dans le sang, soit l’équivalent de six verres d’alcool. Le président du Parlement flamand, qui a tout récemment succédé à Jan Peumans (N-VA), s’est ainsi vu retirer son permis de conduire pour une durée de 6 heures.

"Je me sens profondément honteux", a réagi Kris Van Dijck au micro de VRT NWS. "Cela n’aurait jamais dû se passer. Avec le recul, je me rends compte que j’avais effectivement bu un verre de trop. En rentrant, j’ai percuté une remorque. J’ai honte, car je sais que boire et conduire ne vont pas de pair. Cela ne m’arrivera plus jamais, vraiment plus jamais", a-t-il insisté.

Le nouveau président du Parlement flamand a également conscience que sa fonction le place dans une position d’exemple. "Je présente toutes mes excuses, et verserai mon prochain salaire mensuel de président du Parlement à un fonds pour les victimes de la route", a-t-il fait savoir.

Etant donné que Kris Van Dijck est le président du collège de la zone de police locale, cette dernière a dû faire appel à ses collègues de la zone voisine de Geel-Laakdal-Meerhout afin d'effectuer les constatations.