Des explosifs découverts dans une habitation à Anderlecht durant le week-end du Tour de France

Un sac contenant des explosifs a été découvert durant le week-end par la police dans une maison d'Anderlecht. Il s’agirait notamment de bombes à clous. Rien ne permet toutefois de conclure que les explosifs devaient servir à un attentat.

Le SEDEE, le Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins Explosifs de la Défense, a été appelé sur place à la suite de cette découverte, alors que le Tour de France passait par la capitale.

La découverte a eu lieu samedi, jour du départ du Tour à Bruxelles, vers 19h30. Selon le parquet, rien ne permet cependant de conclure que les explosifs étaient destinés à être utilisés dans le cadre d'un attentat.

"En ce moment, il n'y a pas de preuve que ces explosifs étaient destinés à commettre un futur attentat", insiste lundi Denis Goeman, porte-parole du parquet de Bruxelles. "On envisage également la possibilité qu'il s'agisse d'un vieil endroit de stockage."

C'est un ouvrier qui a découvert le sac en question dans un espace de rangement, dans un escalier, et qui a ensuite prévenu la police. Dans ce sac, les forces de l'ordre ont découvert des armes comme des couteaux, des coups de poing américains et des explosifs.

Le parquet a ouvert une enquête. "A ce stade, nous n'avons pas identifié de suspects et, dans l'intérêt de l'enquête, nous ne ferons pas davantage de commentaires", conclut Denis Goeman.