BELGA/DIRKX

Ce jeudi 11 juillet, c’est la fête de la Communauté flamande, maisons communales et CPAS seront fermés

Le 11 juillet, la Communauté flamande célèbre la bataille des Éperons d'Or à Courtrai. A quelques exceptions près, tous les services publics flamands seront fermés demain. Le 11 juillet n'est qu'un jour férié en Flandre, les bureaux de poste seront par contre ouverts. Voici quelques conseils.

La "fête nationale" flamande est un jour férié légal pour les fonctionnaires flamands. Tous les services des pouvoirs publics flamands seront donc fermés demain, y compris les maisons communales et les hôtels de ville, les bibliothèques et les CPAS.

De plus, la plupart des services publics feront le pont ce vendredi, de sorte que le travail ne reprendra que lundi. Vous trouverez les horaires exacts sur le site Internet de votre commune ou de votre ville.

Pour la collecte des immondices, il vaut mieux consulter également le site Internet de votre commune. Dans certaines communes, les ordures ménagères sont collectées par des entreprises privées ou par des intercommunales. Ces endroits sont plus susceptibles de collecter les ordures ménagères demain que là où la commune est elle-même responsable.

Les banques fermées mais pas les bureaux de poste

Bien que le 11 juillet ne soit qu'un jour férié pour les fonctionnaires flamands, toutes les agences bancaires seront fermées demain en Flandre. Les distributeurs automatiques de billets resteront bien sûr disponibles partout, et à Bruxelles et en Wallonie, les agences seront ouvertes.

Les bureaux de poste ne fermeront pas, contrairement aux banques. Les transports publics maintiennent également leur horaire fixe.

A noter qu'il s'agit actuellement de l’horaire d'été. Les supermarchés et les magasins travailleront normalement et le stationnement sera gratuit dans toute la Flandre jeudi. Néanmoins, il est toujours préférable de le vérifier sur les parcomètres.
 

Pourquoi fête-t-on le 11 juillet ?

Depuis 1973, la Flandre commémore la bataille des Éperons d'Or (Guldensporenslag) ou la Bataille de Courtrai, qui eut lieu le 11 juillet 1302 à Courtrai (Flandre occidentale), durant laquelle des milices des villes du comté de Flandre ont vaincu une armée de chevaliers français.

Le Président du Parlement flamand prononce traditionnellement un discours à l'Hôtel de Ville de Bruxelles. Il y a aussi des festivités et des discours dans toute la Flandre. Quant à la ministre-présidente flamande Liesbeth Homans (N-VA), elle prononcera un discours à Courtrai

Ce jeudi, pour la cinquième année consécutive, 16 Flamands méritants seront également décorés sur recommandation du gouvernement flamand. Une manière de les remercier pour leur contribution à l'image positive de la Flandre.

Ben Weyts souhaite que la Flandre "rejoigne le groupe de tête" européen

"La Flandre est en grande forme et l'incertitude politique issue des élections régionales du 26 mai n'est pas une catastrophe", a affirmé mercredi le vice-ministre-président flamand Ben Weyts (N-VA) en recevant le corps diplomatique accrédité à Bruxelles à la veille de la Fête nationale flamande.

Utilisant des expressions largement inspirées par le cyclisme, Ben Weyts a également assuré que la Flandre était prête à se démarquer du peloton lors de la prochaine législature et à rejoindre le groupe de tête.

Les négociations pour la formation des gouvernements fédéral et flamand sont au point mort. Le formateur flamand et président de la N-VA, Bart De Wever, a décidé une pause dans les discussions dans l'attente de clarification de la situation au niveau fédéral. Il se trouve actuellement en Colombie pour un sommet international des maires.

Ben Weyts a souligné, lors de son discours devant le corps diplomatique, que la situation politique ne devrait pas susciter d'inquiétudes. "Pas quand une chose est sûre: la Flandre est au mieux de sa forme", a-t-il ajouté.

Le ministre sortant de la Mobilité a insisté sur les décisions et les réformes mises en ½uvre ces dernières années par le gouvernement flamand. "En résumé: nous avons travaillé dur pour rester en forme", a-t-il déclaré.

Et maintenant, le moment est venu de franchir la prochaine étape durant la législature à venir: un démarrage au départ du peloton vers le groupe de tête, a ajouté M. Weyts en ambitionnant "une place sur le podium" européen.
"La Flandre est prête à se mesurer aux meilleures régions européennes dans les domaines de l'éducation, de l'innovation, de la politique énergétique, etc.", a-t-il poursuivi.

"Mais comme avec les vrais (coureurs) flandriens, ce sera une lutte difficile et nous devrons utiliser notre intelligence. Personne n'a jamais gagné une compétition uniquement avec de solides jambes", a conclu le ministre.