Guy Van Sande condamné à 3 ans avec sursis pour possession, production et diffusion de matériel pédopornographique

L'acteur flamand Guy Van Sande, 56 ans, a été condamné vendredi à une peine de trois ans de prison avec sursis et assortie de conditions par le tribunal correctionnel de Furnes ( Flandre occidentale) pour possession, production et diffusion de matériel à caractère pédopornographique.

Il y a trois ans, la police avait découvert des centaines de photos et de vidéos à caractère pédopornographie sur son ordinateur. Un professeur de l'université d'Anvers, poursuivi dans le même dossier, a écopé d'une peine similaire. Il y avait encore un troisième prévenu, un habitant de Diksmuide, qui est décédé juste avant le début du procès. Suite à son décès, l’action publique a été éteinte à son encontre.

Les prévenus comparaissaient pour possession, production et diffusion de pédopornographie. Le ministère public avait requis quatre et trois ans de prison ferme à leur encontre. Ils ont été acquittés de la prévention de bande organisée.

La peine avec sursis a été assortie de conditions. Pendant les cinq prochaines années, il ne sera pas autorisé à occuper des fonctions lui permettant d'entrer en contact avec des mineurs, il a été interdit de consommer de la drogue et il ne sera plus autorisé à consommer de l'alcool.

En outre, Guy Van Sande a été privé de ses droits civils pendant cinq ans. Il a également été interdit de contact avec la jeune fille qu'il avait photographiée et devra lui verser une indemnité provisoire de 6.000 euros. Les autres parties civiles se verront allouer un montant total de 15 000 euros. Child Focus, qui s’était porté partie civile pour les enfants non identifiés sur les photos, recevra un euro symbolique de dommages et intérêts.