Les noms des ministres du gouvernement bruxellois sont connus

Les noms des différents ministres du gouvernement bruxellois sont connus, Rudy Vervoort (PS) rempile au poste de ministre-président, la formatrice flamande Elke Van den Brandt (Groen) devient ministre de la Mobilité. Le libéral Sven Gatz (Open VLD) hérite du mandat de ministre des Finances, du Budget et de la Promotion du multilinguisme. La surprise est venue de la désignation de la jeune élue socialiste Nawal Ben Hamou, qui deviendra secrétaire d'Etat, entre autres à l'Egalité des Chances.

Au terme d'une longue soirée, et d'une partie de nuit, la composition officielle, complète et définitive du nouveau gouvernement bruxellois a été rendue publique, en ce compris l'annonce tardive de Barbara Trachte à l'un des postes de secrétariat d'Etat dévolu à Ecolo.

La plupart des noms étaient attendus. Celui de la jeune élue socialiste Nawal Ben Hamou, qui deviendra secrétaire d'Etat, entre autres à l'Egalité des Chances et ministre en charge de la Cohésion sociale à la Commission communautaire française, est la surprise de la nuit.

Dans la journée, la nouvelle majorité proposera la désignation suivante au sein du gouvernement bruxellois PS; Ecolo; DéFI; Groen; Open VLD; one.brussels – SP.A:
 

Un ministre-président plutôt discret

Rudi Vervoort (PS), sera ministre-président du gouvernement bruxellois en charge du Logement et de la Rénovation urbaine; du Développement territorial; de la Sécurité et de la Prévention; du Tourisme, de l'Image de Bruxelles et du biculturel d'intérêt régional (cogéré avec Sven Gatz); du Transports rémunérés de personnes.

Rudi Vervoort gérera en outre la politique d'Aide aux Personnes handicapées et le transport scolaire, au sein de la Commission Communautaire Française (Cocof)

La formatrice flamande devient ministre de la Mobilité

Agée de 39 ans, Elke Van den Brandt devient ministre, entre autres de la Mobilité et des Travaux Publics dans le nouveau gouvernement bruxellois. Baptisée "l'Ada Colau bruxelloise" par le quotidien De Standaard, en référence à la maire progressiste de Barcelone, Elke Van den Brandt a la capitale et la politique de Bien-Être vissées au corps.

La nouvelle ministre de Groen est née à Borgerhout, district populaire d'Anvers, mais vit depuis ses 18 ans à Bruxelles, après avoir effectué un détour par la Campine. Elle est arrivée dans la capitale pour étudier la communication à la VUB. Chercheuse, elle s'est intéressée aux obstacles auxquelles sont confrontées les femmes durant leur carrière académique. Elle a également travaillé dans une ONG spécialisée dans la coopération au développement.

Jeune, Elke Van den Brandt s'est engagée chez Agalev, devenu Groen. Elle est devenue députée bruxelloise en 2009 en remplacement de Bruno De Lille, nommé secrétaire d'Etat au sein du gouvernement régional. Elle fut active dans les dossiers relatifs à l'emploi, au logement, l'enseignement et la pauvreté.
En 2013, elle devient vice-présidente de Groen dirigé alors par Wouter Van Besien. "Je vois un grand avenir politique s'ouvrir à elle", prédit alors ce dernier. Un an plus tard, elle est invitée par les écologistes flamands à diriger la campagne de 2014.

A l'issue des élections, elle quitte le parlement bruxellois pour le parlement flamand où elle est élue dans la circonscription de Bruxelles. Elle devient la spécialiste "Bien-Être" du parti et à ce titre donne du fil à retordre au ministre compétent, Jo Vandeurzen (CD&V).

Belga

Sven Gatz à la promotion du multilinguisme

Sven Gatz qui devient ministre des Finances et du Budget dans le gouvernement bruxellois était depuis 2014 ministre flamand de la Culture, des Médias, de la Jeunesse et de Bruxelles. Avant cela, il a été parlementaire et avait effectué un intermède dans le privé, à la tête de l'union des brasseurs belges.

Sven Gatz a débuté son engagement politique en 1988 chez les jeunes de la Volksunie. Il a ensuite milité avec Bert Ancieux au sein d'ID21, en alliance avec la VU. Quand la Volksunie implose en 2001, il choisit l'aile progressiste de Spirit mais lorsque ce petit parti rejoint le sp.a, Sven Gatz préfère passer au VLD, avec Patrik Vankrunkelsven.

Sven Gatz sera d'abord député bruxellois puis député flamand. Entre 2007 et 2011, il est chef de groupe Open Vld au parlement flamand.

En avril 2011, il annonce son retrait de la vie politique nationale, devenant directeur de l'union des brasseurs belges. Il demeure actif localement, à Bruxelles, au sein du conseil communal de Jette.

Après trois ans dans le privé, il décide d'inscrire un nouveau chapitre dans sa carrière politique, acceptant en 2014 la charge de ministre flamand. Il avait pourtant quitté la politique fâché après une controverse sur ses plantureuses indemnités de départ, auxquelles il avait fini par renoncer, en acceptant une belle charge dans le privé. Cet épisode donna lieu à une révision du système des indemnités au parlement flamand.

D'entrée de jeu, Sven Gatz avait débuté en 2014 son mandat de ministre flamand par de sérieuses mesures d'économies, imposées à l'ensemble des départements du gouvernement, notamment à la VRT. En conséquence, ses relations avec l'opérateur public ne furent pas une sinécure.

Le 26 mai dernier, Sven Gatz est revenu, pour la pousser, sur la liste bruxelloise du Vld où il entama sa carrière politique. Durant la campagne, il n'avait pas caché son ambition de monter aux responsabilités si l'occasion se présentait. Durant la formation, il a négocié avec son chef de file Guy Vanhengel. Les négociations auront été marquées par les pressions exercées par la présidence nationale du parti afin d'intégrer le MR au gouvernement. Ces pressions demeurèrent vaines.

Bernard Clerfayt (DéFI) devient ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle

Bernard Clerfayt (DéFI) succédera à Didier Gosuin comme ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle. Il sera aussi chargé des Pouvoirs Locaux, de l'Informatique régionale, de la Transition numérique, des Pouvoirs locaux, du Bien-Etre Animal, des Allocations familiales (CoCom) et des Relations internationales de la Commission Communautaire française.

Alain Maron (Ecolo) sera ministre de l'Environnement

Alain Maron (Ecolo) sera le ministre de l'Environnement, de l'Energie et du Climat, de l'Eau, de la Propreté, du Port de Bruxelles, de la Démocratie participative, de l'Action sociale et de la Santé au sein de la Santé au sein des Commissions Communautaires française et commune.

Trois secrétaires d'Etat : Brabara Trachte (Ecolo), Pascal Smet (one.brussels) et Nawal Ben Hamou (PS)

Les nouveaux secrétaires d'Etat seront l'écologiste francophone Barbara Trachte (Transition économique, Economie et Recherche); Nawal Ben Hamou (PS- Egalité des chances; Culte) et Pascal Smet (one.brussels - Urbanisme et Patrimoine, Relations extérieures, Affaires européennes, Coopération au développement, Commerce extérieur, et SIAMU).

Chacun(e) des secrétaires d'Etat exercera la fonction de ministre au sein des commissions communautaires mono- et bi-communautaires.
La secrétaire d'Etat Ecolo Barbara Trachte présidera à ce titre le gouvernement francophone bruxellois (CoCof). Elle y sera en charge du Budget, de la Fonction publique, et de la Politique familiale.

A la CoCof, Nawal Ben Hamou sera quant à elle ministre de la Cohésion sociale, de l'Enseignement, des Crèches, de la Culture, du Sport et du Tourisme.
Pascal Smet sera le ministre de l'Enseignement, de la Jeunesse, de la Culture et du Sport de la Vlaamse Gemeenschapscommissie.

La prestation de serment des membres du nouvel exécutif bruxellois se fera devant le Parlement bruxellois à 9h30. Le ministre-président Rudi Vervoort prêtera ensuite serment devant le Roi à 13h30. Un premier conseil des ministres se tiendra dans la foulée. La déclaration de gouvernement est prévue à 14h30.
La présidence du parlement régional sera confiée à Rachid Madrane (PS). La Première vice-présidence sera assurée par Guy Vanhengel (Open VLD).