Plus de 6.000 étudiants flamands partis en Erasmus l’année dernière

Au cours de l'année académique 2018-2019, un nombre record de plus de 6.000 étudiants flamands de l'enseignement supérieur ont suivi une partie de leurs études ou de leurs stages dans un autre pays européen via le programme européen Erasmus. C'est presque 2 800 de plus qu'il y a dix ans. C’est la ministre flamande de l'Enseignement, Hilde Crevits (CD&V), qui a communiqué ces chiffres jeudi.

Le programme européen Erasmus rassemble toutes les possibilités d'échanges internationaux et offre aux étudiants de l'enseignement supérieur, mais aussi aux étudiants de l'enseignement et de la formation professionnels, aux stagiaires, aux volontaires et aux enseignants la possibilité d'acquérir une expérience à l'étranger.

Au cours de l'année universitaire écoulée, 6 008 étudiants flamands de l'enseignement supérieur se sont rendus, via Erasmus, dans un autre pays européen pour leurs études ou leur stage, ce qui constitue un record. En moyenne, un étudiant voyage à l'étranger pendant 4,6 mois pour des études ou 3,4 mois pour un stage.

Les crédits obtenus par les étudiants à l'étranger comptent pour leur diplôme en Flandre. Les étudiants peuvent demander une bourse Erasmus. Chaque année, le ministre Hilde Crevits investit 500 000 euros dans des bourses d'études pour les étudiants qui partent à l'étranger.

Au cours de année académique passée, c’est l’Espagne qui a connu le plus de succès (900), puis la France (854) et enfin les Pays-Bas (704). Les études les plus populaires sont les études commerciales, le droit, la littérature et les langues.

"L'expérience acquise à l'étranger donne aux jeunes des atouts importants pour le marché du travail et pour leur développement personnel", a déclaré la ministre Hilde Crevits (CD&V) commentant ces chiffres récents. "Les jeunes n'apprennent pas seulement une langue étrangère, ils acquièrent aussi des compétences telles que la confiance en soi, la curiosité et la capacité de résoudre des problèmes. Ce sont des compétences que les employeurs valorisent et qui donnent à ces jeunes un atout dans la vie".