"Pour que le SP.A participe à un gouvernement avec la N-VA, il faudrait d'abord que De Wever chante l’Internationale"

"Le SP.A n’a pas l’intention de participer à un gouvernement avec deux partis de droite". C’est ce qu’a déclaré ce vendredi le parlementaire flamand Bruno Tobback (SP.A) dans l’émission "De ochtend" (VRT). "Il faudrait d’abord que Bart De Wever devienne un manifestant pour le climat, qu’il entonne l’Internationale au perchoir du Parlement flamand et qu’il signe le Manifeste communiste. Je m'exprime en mon nom personnel mais s’il ne va pas aussi loin, nous ne participerons pas à un gouvernement avec la N-VA".

Dans plusieurs journaux flamands il est question d’une tentative de rapprochement effectuée par le formateur flamand Bart De Wever vers les socialistes flamands en vue de la formation d’un nouveau gouvernement flamand.

Dans une note transmise à certains partis, Bart De Wever aurait indiqué que la N-VA était prête à faire pression sur le gouvernement fédéral pour une réduction de la TVA sur l'électricité de 21 à 6%, ce qui est une compétence fédérale. D'autres éléments de la note semblent aller dans le sens d'une tentative de rapprochement avec les socialistes flamands. Il est notamment question de faire disparaître les listes d'attente pour les services de soins et le gel des prix dans les maisons de repos.

"Son gouvernement flamand pourrait faire plus que d’envoyer une note au Premier ministre fédéral pour faire baisser la TVA" estime Bruno Tobback. Selon lui, seul le président du SP.A John Crombez a pu consulter cette note dans laquelle il est aussi question de supprimer les listes d’attente dans les services de soin, des dossiers pour lesquels se battent les socialistes depuis longtemps.

"Si c’est son intention de tenter de nous convaincre de cette manière cela ressemble plutôt à des attrapes-nigauds et nous ne pouvons rien en faire. Il faudrait d’abord que Bart De Wever devienne un manifestant pour le climat et qu’il entonne l’Internationale au perchoir du Parlement flamand et qu’il signe le Manifeste communiste". S’il ne va pas aussi loin nous ne participerons pas à un gouvernement avec la N-VA" ajoute Bruno Tobback en son nom personnel.

"Il y a un consensus au sein du SP.A sur le fait de ne pas participer à un gouvernement avec deux partis de droite. Une coalition dite "bourguignonne" comme à Anvers avec la N-VA et l'Open VLD, est donc exclue" estime-t-il.

"Le gouvernement flamand aurait pu être formé depuis longtemps si Bart De Wever avait commencé à négocier sérieusement", ajoute Bruno Tobback. "Je note que De Wever ne fait rien depuis un mois maintenant, sauf apparemment provoquer quelques fuites de notes. Je pense que le gouvernement flamand, qui est face à de nombreux défis, ferait mieux d'entamer des négociations sérieuses. De Wever joue à des jeux qui visent plus le gouvernement fédéral que le gouvernement flamand. C'est dommage."