Alexander Dumarey

Le code rouge activé pour la première fois pour canicule en Belgique

L'Institut royal météorologique (IRM) a pour la première fois placé notre pays en alerte rouge à la suite de la nouvelle canicule. Le code est entré en vigueur ce mercredi sur l’ensemble du territoire. Il signifie que les autorités conseillent à tous les citoyens, et pas seulement aux personnes considérées comme plus fragiles (enfants, personnes âgées notamment), de se protéger contre la chaleur extrême.  Vers 17h, on a mesuré 39,9° C sur la base aérienne militaire de Kleine Brogel, dans le Limbourg. C'est la plus haute température jamais mesurée en Belgique. 

Depuis 2005, la Belgique possède un plan national contre l’ozone et la canicule, qui lui permet de prévenir la population le cas échéant de se protéger contre les pics de pollution et les conditions climatiques. Vendredi dernier, la phase de mise en garde avait déjà été lancée, mais dès ce mercredi c’est la phase d’alerte qui est mise en place. Pour la première fois dans notre pays.

Les températures continuent en effet de monter cette semaine, pouvant atteindre jusqu’à 40 degrés Celsius jeudi. En outre, les concentrations d’ozone sont assez élevées que pour lancer la phase d’alerte. Dès mercredi, la chaleur pourra devenir dangereuse pour tout citoyen, et plus seulement pour les groupes considérés à risque, comme les personnes âgées et les enfants en bas âge.

Comment se protéger ? Il faut avant tout éviter l’exposition directe aux rayons du soleil et de faire des efforts physiques trop importants ou prolongés. Une fois n’est pas coutume, le repos est vivement conseillé.

Tout en veillant à boire suffisamment et régulièrement et à se rafraichir, il faut tenter de séjourner dans des pièces tempérées. En cas de déshydratation, appliquer un linge mouillé sur le cou ou le visage.

L’IRM conseille aussi de faire appel aux services de secours si nécessaire, et de veiller plus particulièrement sur les personnes âgées isolées.

Le record de chaleur déjà atteint ce mercredi

Le météorologue de l'Institut royal météorologique de Belgique) David Dehenauw indiquait vers 14h30, via son compte Twitter, qu'une température de 38,9 degrés avait déjà été atteinte dans le Limbourg, à Kleine-Brogel (photo archives) plus précisément.

Ce maximum relevé à Kleine-Brogel n'est que provisoire, précise-t-il, tout en ajoutant qu'il s'agit déjà de "la température la plus élevée en Belgique depuis le début des observations en 1833". L'an dernier, un maximum de 38,8 degrés avait été mesuré à Hechtel-Eksel (Limbourg), tout comme en 2015 à Liège.

Vers 17h, la température à Kleine Brogel a encore grimpé d'un degré, pour atteindre 39,9°C.