Un secrétaire d’Etat ou un ministre chargé de la lutte contre les abus sexuels

Deux anciennes parlementaires libérales flamandes plaident pour la création d’un poste de secrétaire d’Etat ou de ministre chargé de lutter contre les abus sexuels. L’information est révélée ce samedi par les quotidiens Het Belang van Limburg et Het Nieuwsblad.

Le nombre de victimes de violence sexuelle dans notre pays ne cesse d'augmenter. C'est pourquoi les anciennes députées libérales flamandes Nele Lijnen et Carina Van Cauter (photo) plaident pour la création d’un poste de ministre fédéral ou de secrétaire d'État chargé de la lutte contre ces abus sexuels.

Le nombre de signalements d'abus sexuels est passé de 10.258 en 2013 à 11.267 en 2017 alors que le nombre de dossiers de pédophilie a même triplé. Une approche coordonnée est donc nécessaire pour mieux lutter contre ces abus. Selon les députées Open VLD, Nele Lijnen et Carina Van Cauter, il serait préférable qu'une seule personne soit compétente pour cela.

"Il faut s'attaquer à l'abus sexuel dans son ensemble ", déclare Nele Lijnen. "Il faudrait que dans le prochain gouvernement fédéral, un ministre ou un secrétaire d'État ait la lutte contre les abus sexuels dans ses compétences.

Près d'un tiers des cas de viols restent impunis, principalement parce que les preuves sont insuffisantes. "C'est pourquoi nous demandons un cadre juridique pour l'interrogation audiovisuelle des victimes. Les victimes qui le souhaitent doivent également pouvoir se soumettre à un test au détecteur de mensonges."