Chargement lecteur vidéo ...

Les animaux décédés dans la nature redonnent de l’énergie à notre écosystème

Cela peut paraître lugubre, mais les chevaux et bovins qui décèdent dans la nature où ils vivaient paisiblement peuvent y rester même après leur mort. Leur cadavre se décompose alors lentement, fournissant de la nourriture à d’autres espèces et des substances nutritives à l’écosystème. C’est ce qui ressort de l’étude de Raven Onzea, étudiant en Gestion verte à l’école supérieure PXL à Hasselt. Il a analysé la situation avec les cadavres de deux chevreuils dans les bois d’Averbode, en Brabant flamand.