Les "Gentse Feesten" ont accueilli moins de visiteurs qu’en 2018

Les dix jours de fête dans la cité des Comtes ont accueilli au total 970.000 visiteurs, soit 320.000 de moins que l'an dernier. Le jour de clôture, dimanche, quelque 95.000 fêtards étaient réunis, ce qui représente une diminution de 25.000 personnes. En cause, du moins partiellement, la canicule de la semaine dernière. "Mais je ne suis pas une fétichiste des chiffres", a glissé lundi la "bourgmestre des Fêtes" Annelies Storms (SP.A). "C'étaient de belles fêtes gantoises, pour tous."

L'événement n'a pas atteint le million de visiteurs, mais Annelies Storms n'est pas déçue pour autant, elle qui affirme ne pas être une "fétichiste des chiffres". "Oui il y a eu moins de monde cette année à cause de la chaleur et de la pluie, mais les fêtes étaient ouvertes à tous. Les Gantois étaient également très contents. C'était très agréable et il y avait suffisamment d'espace pour se rencontrer et boire un verre ensemble." Les amateurs semblent être venus davantage en soirée et pendant la nuit.

Par ailleurs, le nombre de déchets collectés lors des Fêtes a baissé, passant à 312.675 kilos contre 336.735 kilos l'an dernier. Les gobelets jetables étaient notamment interdits pour cette édition.

Pour cette 176e édition, la société de transports en commun flamande De Lijn a transporté 262.853 voyageurs, soit une baisse de 72.835 individus. Il s'agit du taux d'occupation le plus faible noté depuis six ans, après celui de 2014. Une diminution liée évidemment au nombre décroissant de visiteurs.

La Croix-Rouge et la Croix flamande ont prodigué des soins à 1.572 fêtards, dont 100 ont dû être emmenés à l'hôpital. Chacun est rentré chez lui entretemps. Une sanction administrative communale (SAC) a été rédigée à l'encontre de 613 personnes pour avoir uriné sur la voie publique, soit 200 de moins qu'en 2018. Au total, 158 personnes ont été interpellées par la police, notamment pour trouble à l'ordre public ou ivresse sur la voie publique. Les pompiers ont mené 36 interventions. Les nuisances sonores ont été limitées, avec 10 procès-verbaux rédigés pour infractions sonores et un PV pour dépassement des normes.

Alexander Dumarey