Des caméras contre les décharges sauvages dans les environs de Zaventem

Interza, l’intercommunale pour le traitement de déchets, va placer quatre caméras dans les communes brabançonnes flamandes de Zaventem, Kampenhout, Kraainem, Steenokkerzeel et Wezembeek-Oppem pour lutter contre les dépôts sauvages de déchets ménagers. Le phénomène prend en effet de l’ampleur. Cette année plus d’un millier de décharges illicites ont déjà été nettoyées dans ces communes.

Les caméras seront partiellement placées par les communes et des habitants qui se plaignent du dépôt sauvage de déchets ménagers sur leur territoire. "Nous demandons que l’on sanctionne les responsables de dépôts illicites de déchets et qu’ils reçoivent une amende. Le problème prend de l’ampleur et énerve de plus en plus les habitants affectés. Le placement de caméras est bon outil pour lutter contre ces décharges sauvages", estime Jan Buysse, directeur de l’intercommunale Interza.

Cette dernière note scrupuleusement les endroits où des dépôts illicites ont été retrouvés. Chaque incident est enregistré, ce qui permettra à Interza de placer les caméras aux endroits les plus efficaces, comme par exemple près des bulles où l’on peut déposer du verre à recycler.

Les caméras seront invisibles, précise Jan Buysse. "A l’entrée des communes, des pancartes signaleront bien entendu leur présence, mais les caméras elles-mêmes seront invisibles. Nous pourrons ainsi filmer sans l’annoncer à n’importe quel endroit".