2019 Getty Images

Nouvel exploit : Remco Evenepoel est champion d’Europe contre-la-montre

Le coureur de 19 ans de Schepdaal (Brabant flamand) a été sacré champion d'Europe du contre-la-montre, ce jeudi à Alkmaar aux Pays-Bas. Evenepoel s'est montré le plus rapide au terme d'un parcours de 22,4 kilomètres en devançant le Danois Kasper Asgreen et l'Italien Edoardo Affini. Il succède ainsi au palmarès à Victor Campenaerts, double champion continental en titre, mais absent cette année.

Treizième à s'élancer, Remco Evenepoel (photo) a signé le temps de 24:55 sur un circuit rapide, technique et plat, affichant une moyenne de 53,94km/h. Il a alors devancé de 18 secondes son équipier chez Deceuninck-Quick Step Asgreen, pourtant pointé comme le favori de l'épreuve par Yves Lampaert. Affini a terminé troisième dans un temps de 25:15.

Trente-cinquième et dernier au départ, Yves Lampaert, autre coureur Deceuninck-Quick Step, a terminé septième à 0:28 secondes d'Evenepoel.

Très ému au moment de célébrer son titre, Remco Evenepoel a directement eu une pensée pour Bjorg Lambrecht, décédé lundi sur les routes du Tour de Pologne. "Cette victoire est pour Bjorg, et Stef Loos, décédé cette année également, et pour tous les jeunes coureurs qui sont partis beaucoup trop tôt", a déclaré le coureur de 19 ans après avoir laissé couler beaucoup de larmes.

C'est déjà la cinquième victoire cette année pour le néo-professionnel, lauréat avec panache de la Clasica San Sebastian samedi dernier. En 2018, Remco Evenepoel avait remporté les titres mondiaux et continentaux juniors, tant sur le contre-la-montre que sur la course en ligne.

© Cor Vos Fotopersburo-Video ENG Postbus 210 3190 AE Hoogvliet Nederland 0653119028 -www.corvospro.com fotodesk@corvospro.com

Un coureur très ému

Remco Evenepoel a démontré qu'il était dans une forme flamboyante en remportant le titre continental du contre-la-montre. Le Brabançon flamand a dédié son sacre à Bjorg Lambrecht, décédé lundi sur le Tour de Pologne. "C'est trop fou que pour mettre des mots", a déclaré Evenepoel juste après l'issue de l'exercice chronométré, long de 22,4 km.

"J'avais déjà dit que je ferai tout pour gagner afin d'honorer la mémoire de Bjorg. Je ne veux pas dire que son décès m'a donné une motivation supplémentaire car ce n'est pas juste. Mais j'ai écrit un mot pour Bjorg sur ma feuille d'échauffement et cela m'a donné un petit boost supplémentaire. Cette victoire est aussi pour Stef Loos (son ancien coéquipier décédé en mars après un accident de la route, ndlr)."

"Je ne sais pas quoi dire de plus", a ensuite balbutié Evenepoel. "Je n'y crois toujours pas car je ne pensais pas gagner sur ce parcours. J'espérais terminer sur le podium mais pas l'emporter avec 18 secondes d'avance, ce qui est conséquent sur une si courte distance. Je suis très content. Ma position aérodynamique, et la puissance que je peux en tirer, est mon point fort. Je pense que c'était un gros avantage sur ce tracé. Tout s'est vraiment bien déroulé, c'est une belle journée", a ponctué celui qui a déjà remporté samedi dernier la Clasica San Sebastian.

BettiniPhoto©2019
2019 Getty Images
Yves Lampaert a félicité son coéquipier Evenepoel