"Les F-16 doivent encore être adaptés aux nouvelles armes nucléaires"

Bien que les avions de combat F-16 (photo) de l'armée belge seront remisés à l'horizon 2029, ils bénéficieront encore d'une dernière mise à jour afin d'intégrer les plus récents armements nucléaires. C’est ce que révèle un document interne de la Défense, datant de 2017. La Défense se refuse à tout commentaire.

Les F-16 seront remplacés par 34 nouveau F-35 de la société américaine Lockheed Martin au cours de la prochaine décennie. Bien que les F-16 n'aient plus qu'une espérance de vie de maximum 10 ans, la force aérienne souhaite que les appareils restent à leur meilleur niveau et puissent mener leurs tâches à bien. Une de ces tâches consiste à transporter des missiles nucléaires.

Or, ce n’est plus vraiment un secret qu’entre 10 et 20 armes nucléaires américaines sont stationnées en Belgique et qu’elles pourraient être utilisées avec les F-16 dans le cadre d’opérations de l’Otan. Les Américains sont en outre en train de moderniser leur arsenal avec des bombes nucléaires B-61. Pour transporter ce type d'armement numérique, les avions de chasse belges doivent dès lors être adaptés.

L'information est extraite du "Material management plan F-16", un document interne à la Défense remontant à 2017 mais qui reste d'actualité, selon des sources du quotidien De Morgen. D’après ce document, l’adaptation des F-16 devrait avoir lieu en 2020-2022, alors que les premiers F-35 devraient être mis en service en 2023.

Les nouveaux avions de combat pourront transporter dès 2025 les nouvelles armes nucléaires, mais le gouvernement belge n’a pas encore décidé sur ses futurs F-35 (photo) seront équipés de cette capacité.

PA Wire/PA Images

"De l'argent gaspillé"

La députée socialiste Melissa Depraetere (SP.A) estime que l’adaptation planifiée pour les F-16 belges est un gaspillage d’argent. "Il est étonnant que nous consacrions encore de l’argent pour des mises à jour, alors que des nouveaux avions seront livrés dès 2023", s’exclamait-elle ce vendredi dans l’émission 'De ochtend' (VRT).

"Cela me parait étrange et finalement c’est gaspiller de l’argent. En retardant l’adaptation à 2022, la période d’utilisation des avions modernisés sera très courte ". 

Reste aussi à savoir si la Belgique doit se charger, ou non, du transport d’armements nucléaires. "C’est un choix que l’on doit faire, également pour les nouveaux F-35 qui pourront transporter ces nouvelles bombes nucléaires. C’est le nouveau gouvernement fédéral qui devra trancher".

"Si cela ne tenait qu’à nous, les nouveaux F-35 ne pourront pas transporter d’armes nucléaires. Il sera d’autant plus absurde alors d’investir dans la modernisation des F-16 pour qu’ils puissent faire ces transports, pendant peut-être seulement un an", concluait Melissa Depraetere (photo).