Vainqueur à la mer, le Club Brugeois se maintient en tête du classement

Au cours de la troisième journée de jeu de première division belge de football, le Club Brugeois (photo) a battu Ostende samedi soir par 0-2 et reste leader avec 9 points. Courtrai a battu le Cercle de Bruges et Zulte Waregem a administré une défaite au Racing Genk, tandis qu’Eupen faisait match nul contre le Waasland-Beveren. Ce dimanche après-midi, Saint-Trond a battu le Standard de Liège à domicile.

Les vainqueurs de Kiev (1-0), mardi au 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions, étaient pour la plupart laissés au repos ce samedi soir à Ostende en vue du match retour. C'est ainsi que l'équipe brugeoise alignée en bord de mer par Philippe Clement comprenait entre autres Dion Cools, Brandon Mechele, Sofyan Amrabat, Krépin Diatta, Siebe Schrijvers et Jelle Vossen, tous absents au coup d'envoi contre le vice-champion d'Ukraine.

Mais le KVO version 2019-2020, six points sur six dont une victoire (1-2) à Anderlecht, n'est pas celui de la saison passée. L'équipe brugeoise s'en est d'ailleurs vite aperçue, même si une reprise de Vossen faillit surprendre le gardien ostendais William Dutoit à la 12e minute. C'est surtout le gardien brugeois Simon Mignolet qui allait par la suite être mis à l'ouvrage. Notamment au quart d'heure, lorsqu'il repoussa un tir en biais de Fashion Sakala, avant de capter la reprise un peu faiblarde de Robbie D'Haese.

A la 72e minute de jeu, Ruud Vormer distillait un de ces centres dont il a le secret, pour la tête de David Okereke (photo), qui avait remplacé Jelle Vossen à la 58e minute. Ce dernier inscrivait le premier but brugeois. Déjà le 4e but de la saison du Nigérian Percy Tau (photo), également entré au jeu (à la place de Schrijvers) à la 58e, pour semer la panique dans l'arrière garde ostendaise à chacune de ses touches de balle. Il offrit le ballon du zéro-deux que n'exploita cependant pas Hans Vanaken (piquet) à la 77e. Tau doubla le score brugeois sur un service de Diatta à la 82e minute: 0-2, score final.

Le FC Bruges compte toujours le maximum de points après trois journées, soit 9. Ostende est cinquième au classement, avec 6 points.

Courtrai fête sa première victoire, contre le Cercle de Bruges

En déplacement, Courtrai s’est imposé samedi soir par 1 à 3 contre le Cercle de Bruges. Les Brugeois ne comptaient pourtant pas se contenter d'un premier point, mais fêter un premier succès par la même occasion. Ce qui était cependant également l'ambition de Courtrai, son adversaire dans le derby au Jan Breydel, peu satisfait de son bilan d'une défaite (2-1 à Genk) et un nul (1-1 contre Charleroi). Les spectateurs, pas très nombreux, de ces deux matches, n'ont pas tellement dû attendre le premier but. Idriss Saadi (photo) marquait à la 18e minute pour le Cercle, bien servi par Omolo.

A la reprise les visités marquèrent encore plus rapidement, mais l'arbitre Bert Put annula le goal inscrit dès la 46e par Stef Peeters, en constatant sur les images de l'assistance video (VAR) qu'il avait commis une faute. Et c'est au contraire Abdul Ajagun qui égalisa de loin à la 49e minute. Puis Hannes Van der Bruggen, coupable sur le but brugeois, se racheta en donnant l'avance à Courtrai après un une-deux avec Tyron Ivanof, six minutes plus tard (1-2). Enfin le coup de grâce, 1-3 à la 90e minute, était donné par Hervé Kagé, entré au jeu à la place d'Ajagun à la 71e. Il reprit en effet imparablement de la tête un centre de... Van der Bruggen, passé en un peu plus d'une heure du statut de zéro à celui de héros !

Avec quatre points Courtrai se rapproche du top 6, tandis que le Cercle de Bruges était ce dimanche après-midi lanterne rouge avec 0 point.

Le Racing Genk encaisse une nouvelle défaite

Battu pour la première fois de la saison le week-end dernier à Malines, le Racing Genk a de nouveau goûté à la défaite samedi à domicile face à Zulte Waregem (0-2). Le Essevee en profitait pour glaner sa première victoire de la saison face au champion en titre. Le Racing Genk est neuvième avec trois points, Zulte suit au classement avec le même nombre d'unités.

La défense de Zulte Waregem était mise à contribution dès le début de la rencontre. Après moins de deux minutes de jeu, Mbwana Samata butait en face à face sur le portier Sammy Bossut. Les visiteurs répondaient dans la foulée grâce à Cyle Larin qui voyait son tir être sauvé sur la ligne par Sébastien Dewaest (5). Une minute plus tard, Zulte sanctionnait les errements défensifs limbourgeois grâce à une reprise de volée victorieuse d'Henrik Bjordal.

Les Limbourgeois tentaient de réagir, mais ils manquaient d'inspiration dans la zone offensive. En seconde période, le Racing Genk devait attendre la 59e minute de jeu pour alerter à nouveau Bossut. Le Japonais Junya Ito voyait sa tentative cadrée être repoussée par l'ancien portier des Diables Rouges. Les Limbourgeois ne parvenaient finalement jamais à trouver la faille dans la défense de Zulte. Ils étaient même punis une deuxième fois à douze minutes du terme par Saldo Berahino (photo) qui doublait la mise en faveur des troupes de Francky Dury.

Eupen et Waasland-Beveren prennent chacun 1 point

L'AS Eupen et Waasland-Beveren, qui comptaient zéro point après les deux premières journées de la Jupiler Pro League de football, rencontraient enfin un adversaire à leur portée samedi soir. La victoire éventuelle n'était cependant promise qu'à celui qui dominerait l'autre, dans leur duel au Kehrweg. Mais il n’y a pas eu de vainqueur, les deux équipes partageant les points sur un 1-1.

A la 28e minute de jeu, Beni Badibanga reprit le ballon de la tête sur un centre d'Andreas Wiegel et marqua pour Waasland-Beveren. Une avance au marquoir méritée des visiteurs.

Un peu moins d’une demi-heure plus tard, Yuta Toyokawa égalisait pour Eupen, sur un coup franc victorieux (1-1, 54e, score final). Au classement, Waasland-Beveren est 13e et Eupen 14e avec chacun 1 point.

Photo: DH

Saint-Trond parvient à faire plier le Standard de Liège

Le gardien japonais Daniel Schmidt, qui avait concédé six buts à Bruges lors de ses débuts, tient déjà sa revanche. Il a en effet été un des grands artisans de la première victoire de Saint-Trond, 2-1, et par la même occasion de la première défaite du Standard, ce dimanche après-midi au Staaien.

Les Canaris n'avaient pas encore inscrit le moindre but en D1A cette saison. Et les Rouches n'avaient pas encore encaissé. L'évènement s'est produit à la 29e minute, lorsqu'Alexandre De Bruyn - un produit de l'école anderlechtoise qui n'avait encore jamais marqué au plus haut niveau - a tiré hors de portée d'Arnaud Bodart (1-0). Un but magnifique, comme le second, huit minutes plus tard. Les clameurs ne s'étaient en effet pas encore éteintes lorsque De Bruyn, encore lui, glissa le ballon dans la foulée de Hamza Masoudi (photo), un joueur recruté dans le noyau B du... Standard. Ce dernier le fit passer entre les jambes de Milos Kosanovic, avant de tromper le neveu de Gilbert (2-0, 37e).

Deux (très) beaux buts mais trop "faciles", d'où la fureur de l’entraineur Michel Preud'Homme. Le match aurait pu être relancé si une déviation de Renaud Emond n'avait pas rebondi sur la barre transversale via Pol Garcia à la 44e minute. Tout restait donc possible, d'autant que l'assistance video (VAR) incita Jonathan Lardot à sanctionner un hands malencontreux de Wolke Janssens. Une aubaine pour Paul Mpoku (dernière photo), qui venait de remplacer Anthony Limbombe (2-1, 58e). Le match était relancé.

Mais Daniel Schmidt, aligné pour la deuxième fois en Jupiler Pro League, demeura jusqu'au bout aussi intraitable que les poteaux de son but, malgré huit minutes de temps additionnel. Et les défenseurs faisaient le reste, au besoin, notamment lorsque le réserviste Wataru Endo sauva miraculeusement un tir de Duje Cop, qui avait remplacé Maxime Lestienne, sur la ligne, à la 84e.

Il s'agit de la sixième défaite, pour quatre nuls, du Standard de Liège à Saint-Trond, où il n'a plus gagné depuis le 21 avril 2007. Au classement, le Standard est quatrième avec toujours 6 points, tandis que Saint-Trond est onzième avec 3 points.