Que contient la note de Bart De Wever?

La N-VA vient de présenter une note de départ au CD&V et à l’Open Vld. Elle devrait servir de base pour mener les négociations en vue de former le prochain gouvernement flamand. 

"Le monde change. L’Europe change. La Flandre change. Et le changement va de pair avec l’incertitude. Mais également avec des opportunités. C’est à nous de choisir : laissons-nous paralyser ou saisissons-nous ces chances ?" C’est par ces mots que commence la note de base de négociation envoyée par la N-VA à ses potentiels .

Après plusieurs paragraphes vantant les qualités de la Flandre et des Flamands, la N-VA explique qu’elle veut prendre exemple sur les pays scandinaves. La note commence par une proposition économique : aider 120.000 Flamands à trouver un emploi supplémentaire. L’objectif est d’atteindre un taux d’emploi de 80 %. En 2018, le taux d'emploi en Flandre était encore de 74,6% (pour les 20-64 ans).

Migration et intégration

Même si la première proposition concerne l’économie,  la note met davantage l'accent sur la migration et l'intégration. Si cela ne tenait qu'à la N-VA, les nouveaux arrivants auraient plus de difficultés à bénéficier d'avantages sociaux. "Quiconque veut prétendre à la protection sociale flamande et à d'autres avantages sociaux doit d'abord avoir séjourné dans le pays pendant cinq ans sans interruption, de manière légale et effectivement, et doit reconnaître pleinement notre communauté flamande et y s'impliquer", peut-on lire dans le document.

Les nouveaux arrivants ne peuvent prétendre aux allocations familiales qu'après six mois d'attente. Les candidats à un logement social seront d'abord soumis à un "examen des ressources" pour voir s'ils possèdent encore des biens à l'étranger.

Le cours d'intégration de l'Agence pour l'intégration sera également payant et plus strict. À la fin, les nouveaux arrivants devront passer un "examen de citoyenneté" et signer "une déclaration de participation flamande". Le cours d'intégration contient également des connaissances de base sur la culture et l'histoire flamandes.

Les communautés religieuses qui souhaitent être reconnues devront d'abord être soumises à une période d'essai de cinq ans au cours de laquelle elles prouveront qu'elles ne sont pas extrémistes et qu’elles ne reçoivent aucun financement étranger. "Tous les nouveaux arrivants ayant une perspective d'emploi sont obligés de s'inscrire au VDAB ", peut-on lire. Ces propositions ressemblent surtout à un signal envoyé aux électeurs du Vlaams Belang, le grand vainqueur des élections de mai en Flandre.  

L'enseignement

En matière d’enseignement, la N-VA semble s'aventurer dans les plates-bandes du CD&V. Les objectifs à atteindre en fin de cursus doivent être plus stricts. Pour la N-VA, il faut aussi effectuer des tests à intervalles réguliers dans les différents réseaux éducatifs. La division entre les 4 formes d’enseignement (ASO, TSO, KSO et BSO) doit être maintenue. En gros, le parti nationaliste met tout en œuvre pour son programme phare : "un enseignement d’excellence". 

"Réforme de l'État flamand"

La N-VA veut aussi changer la structure de politique. Elle veut encourager les communes à fusionner afin de permettre la suppression des provinces en 2024. Les députés flamands sont aussi encouragés à réfléchir à une cure d’amaigrissement pour Parlement flamand, qui compte actuellement 124 membres. La N-VA souhaite que la politique de justice devienne une "compétence flamande à part entière".

Reste à voir si cette réforme sera possible sans une réforme plus large de l'État au niveau fédéral, mais la N-VA plaide en tout cas pour une "réforme interne de l'État flamand".

Climat et énergie

À la fin de la note, la N-VA aborde la question du climat. Le parti mentionne des objectifs concrets : 10.000 hectares de forêts supplémentaires d'ici 2030, quatre parcs nationaux et des moyens de transport durables devraient représenter la moitié des transports à Anvers à Gand.

Néanmoins, la note semble plus prudente dans d'autres domaines : par exemple, "le stop au béton" se transforme en un "changement de construction". La facture énergétique doit rester abordable, mais il n'est pas question de réduction de la TVA sur l'électricité. Les déchets doivent être traités, mais le mot "consigne" pour bouteilles en plastique n'est pas non plus mentionné.

>>> Retrouvez la note dans son intégralité ici (en néerlandais)